Superligue : le cœur des hommes a parlé

SO FOOT
·1 min de lecture

"Quelle belle journée pour le football. Continuons à jouer, continuons à nous battre, continuons à rêver. C'est la toute première raison pour laquelle nous faisons cela !" Le message posté peu avant minuit par Benjamin Mendy résume tout. Pris en otage par leurs dirigeants, qui n'avaient évidemment pas daigné les consulter au moment de les embarquer dans le yacht de la Superligue, joueurs et supporters du "Big 12" ont réussi à renverser la table. Manchester City, Manchester United, Arsenal, Tottenham, Liverpool et Chelsea ont en effet décidé de faire machine arrière au bout de 48 heures. Même si certaines sources, encore non-vérifiées, affirment que l'UEFA aurait sorti le carnet de chèques pour les faire changer d'avis.

Revivez les funérailles de la Superligue


Les patrons du Real…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com