Superligue, l'ennemi européen

·1 min de lecture

Coorganisé avec la Liga Espagnole, le congrès de l'European Leagues, regroupant tous les championnats du continent, a été l'occasion pour les participants de dire tout le mal qu'ils pensaient de la Superligue et réitérer leur vœu de réguler ou moderniser le football européen. C'est Javier Tebas, le sulfureux président de la Liga, qui a ouvert l'événement avec un discours de 40 minutes très agité et mouvementé. Avec notamment des attaques directes contre Florentino Pérez, le président du Real Madrid, qu'il accuse de "trahison ", et de Gianni Infantino. Selon Tebas, le président de la FIFA n'a en effet pas joué son rôle de leader du football international et a conduit, en sous-main, les motivations de la Superligue.

" Quel a été le rôle joué par la FIFA et par Infantino ? Officiellement, ils n'ont pas soutenu mais, officieusement, il y a eu des discussions entre Infantino et les clubs partisans de la Superligue. […]…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com