Un supporter du PSG, acquitté lors du procès de la mort de Yann Lorence, mis en cause dans les bagarres à Nice

L'un des supporters mis en cause dans les incidents de Nice a été identifié. (F. Porcu/L'Équipe)

Un ancien membre des Supras, acquitté lors du procès de la mort de Yann Lorence en 2016, a été identifié lors des scènes de violence qui ont précédé la rencontre de Ligue Europa Conférence entre Nice et Cologne (1-1), jeudi.

Parmi les hooligans allemands de Cologne qui se sont livrés à des violences jeudi avant le match de Ligue Europa Conférence contre Nice (1-1) à l'Allianz Riviera figurent des supporters du PSG dont des indépendants du Virage Auteuil.

lire aussi

Nice-Cologne : récit d'une soirée qui a basculé dans le chaos

Un ancien Supra a été identifié sur les nombreuses vidéos et photos prises des bagarres en tribunes niçoises. Il s'agirait d'un certain Romain L, qui avait été acquitté par la cour d'assises de Paris en 2016 dans le procès de la mort de Yann Lorence.

Romain. L., déjà condamné à de la prison ferme

Membre de la Tribune Boulogne, Yann Lorence avait été lynché devant le Virage Auteuil du Parc des Princes avant un PSG-OM de février 2010. Romain L., qui porte sur son pectoral gauche un tatouage prouvant son appartenance aux Supras, comparaissait détenu à l'occasion de ce procès. Il avait été condamné à deux ans de prison ferme pour des violences à l'encontre de supporters de Malmö, club suédois. Il a été vu au Parc quelques fois la saison dernière, en tribune Auteuil.

Les Supras, à l'origine de la création du Virage Auteuil, ont été dissous en juillet 2010 à la suite de la mort de Yann Lorence, comme l'a rappelé le PSG ce vendredi matin dans un communiqué. Ils avaient annoncé leur présence à Nice, en raison de leurs liens d'amitié avec la Wilde Horde, groupe ultra de Cologne.

lire aussi

Cologne, habitué des violences