Les supporters nîmois racontent leur déplacement infernal à Marseille

SO FOOT

Ils étaient venus voir un match de foot au Vélodrome, ils n'auront même pas pu suivre leur équipe préférée à la télé. Plusieurs groupes de supporters nîmois, des ultras aux familles, ont été bloqués par la police sur la route de Marseille, samedi après-midi. Depuis, ils déplorent tous le comportement des forces de l'ordre et les violences en présence d'enfants apeurés. Au lendemain des évènements, Embarek (19 ans), Théo (18 ans) et Lucas*, préférant rester anonyme, livrent leur récit d'une journée infernale.


Racontez-nous ce qui s'est passé sur l'aire de Lançon de Provence samedi après-midi sur la route du match entre Marseille et Nîmes ?

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Théo : Déjà de base, on s'est fait arrêter quelques kilomètres avant sans trop savoir pourquoi, les policiers prenaient des photos ou je ne sais quoi. Puis, on a été parqués sur l'aire de Lançon pendant plus de 2h30. On n'avait pas le droit de pisser,…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


À lire aussi