Surf - CT 2022 - Pas de circuit pro en 2022 pour Vahiné Fierro

·2 min de lecture

La Polynésienne Vahiné Fierro a échoué à se qualifier pour le circuit pro 2022. Johanne Defay sera donc la seule Française dans l'élite l'an prochain. Vingt-quatre heures après le triomphe de John John Florence, la compétition féminine du Haleiwa Challenger, 4e et ultime Challenger Series, s'est achevée dans la nuit de lundi à mardi sur le North Shore d'Oahu à Hawaii avec le succès de la locale et jeune prodige Bettylou Sakura Johnson. Cette dernière a remporté la finale en dominant Gabriel Bryan, Carissa Moore et India Robinson. lire aussi Toute l'actu surf La Française Vahiné Fierro s'est hissée jusqu'en demi-finales. Il lui a, au final, manqué de passer ce tour pour décrocher sa qualification dans l'élite. Avec une place en finale, la surfeuse de Huahine (22 ans) serait montée dans le wagon du CT 2022. Elle aurait ainsi pu rejoindre Johanne Defay, laquelle sera l'unique représentante française sur le circuit pro l'an prochain. Aucun Français sur le Tour masculin... Car chez les hommes, il n'y aura aucun Tricolore, une première depuis quinze ans : Jérémy Florès a pris sa retraite sportive, Michel Bourez n'a pas réussi son opération maintien, sans compter que ni Jorgann Couzinet, ni Maxime Huscenot ni Kauli Vaast - pour ne citer qu'eux - ont assez performé lors des Challengers Series pour finir dans le top 15 qualificatif. Vahiné Fierro termine les Challengers Series à la 9e place - il fallait finir dans le top 7 - alors que Pauline Ado, éliminée en 8es à Haleiwa, s'est classée 13e. Les qualifiées pour le Championship Tour féminin 2022 sont la Costaricienne Brisa Hennessy, les Hawaiiennes Gabriela Bryan, Bettylou Sakura Johnson et Luana Silva, l'Américaine Caitlin Simmers et l'Australienne India Robinson.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles