Surf - CT - Bells Beach - Rip Curl Pro Bells Beach : qui pour contrarier John John Florence ?

L'Equipe.fr

Sur un nuage à Margaret River, John John Florence a déjà pris les devants du World Tour 2017 après seulement deux épreuves. La troisième, qui démarre à Bells Beach ce mardi (à 23h heure française), tournera-t-elle de nouveau en sa faveur ?Après une dernière journée de compétition qui s'est terminée en apothéose à Margaret River, les surfeurs du World Tour ont rendez-vous avec Bells Beach pour la troisième épreuve de l'année. La waiting period s'étend du 11 avril (23 heures, heure française) au 24 avril.John John Florence, champion du monde en 2016 et vainqueur à Margaret River, fait naturellement office de favori de la compétition. Mais plusieurs surfeurs peuvent lui barrer la route. Etat des lieux des forces en présence.Des Brésiliens toujours à fondLes Brésiliens, dont le contingent reste très soudé et important sur le Tour, auront à cœur de contrarier les plans de l'Hawaiien. Gabriel Medina, en première ligne, reste un des adversaires principaux de Florence de par sa facilité à proposer un surf innovant et en constante évolution. Surtout, il a la gagne dans la peau et sait s'adapter à tout type de vague.Adriano de Souza a lui aussi une soif de vaincre intacte. Surmotivé à chaque épreuve - et sur chaque vague - le champion du monde 2015 a les capacités pour faire vaciller John John Florence le temps d'une série. Pas des plus à l'aise dans les airs, de Souza peut compter sur son surf puissant sur ce genre de longue droite. Un travail sur le rail dans lequel il excelle, qui avait en grande partie contribué à son titre de champion du monde.Filipe Toledo, demi-finaliste à Margaret River, ne veut plus se faire distancer. Eliminé au round 2 sur la Gold Coast, le Brésilien compte (déjà) quasiment 10 000 points de retard sur John John Florence. C'est donc maintenant qu'il doit sortir les griffes pour redresser la barre et revenir dans la course.Les vétérans la joueront à l'expérienceKelly Slater, Joel Parkinson et Mick Fanning connaissent la vague par cœur. Ces trois-là, grâce à leur talent qui n'est plus à prouver, peuvent faire de gros dégâts. S'ils ne sont plus capables de lutter dans le domaine des manœuvres aériennes face à la nouvelle génération (même si Kelly Slater est toujours capable de tout, comme en 2012), c'est leur placement au line-up et leur capacité à effectuer leurs manœuvres dans la partie la plus critique de la vague, qui peuvent faire la différence. On irait même à mettre une petite pièce sur Mick Fanning, insultant de rapidité et de précision chaque année à Bells.Les outsiders à l'affûtJordy Smith parait en grande forme et revient d'un quart de finale à Margaret River. Owen Wright, surprenant vainqueur sur la Gold Coast et également quart de finaliste à Margaret River, s'est parfaitement reconstruit après sa grave blessure à la tête en 2015. Son surf backside est l'un des meilleurs du Tour.Matt Wilkinson, vainqueur de l'épreuve l'année dernière, ne compte pas se séparer de son titre aussi facilement. En plus, il possède le meilleur surf backside du circuit. Ce serait dommage de s'en priver... Quant à Kolohe Andino, finaliste il y a quelques jours face à John John Florence, il peut aussi tirer son épingle du jeu grâce à sa polyvalence et l'expérience qu'il emmagasine au fil des compétitions.Les FrançaisJérémy Florès et Michel Bourez font partie de ceux qui préfèrent des conditions solides, en droite comme en gauche. Florès, fan des barrels backside (vainqueur à Pipeline et Teahupoo), n'est pas le plus redouté avant d'arriver à Bells Beach. Mais cette situation d'outsider peut permettre au Français de surfer décomplexé, sans pression. Et quand il est en confiance, il peut lui aussi faire de la casse. Surtout avec sa manœuvre spéciale, le reverse frontside grabé.Rapidement éliminé sur la Gold Coast, Michel Bourez a depuis redressé la barre grâce à une belle performance à Margaret River. Sorti en quarts par l'inévitable John John Florence, le Tahitien reste redoutable lorsqu'il s'agit de faire parler la puissance dans les jambes. En espérant que les conditions soient solides durant cette quinzaine.Enfin, Joan Duru, pourra compter sur, là encore, son excellent surf backside afin de contrer les offensives aériennes des cadors en la matière. Surtout, le Landais va tenter d'enrayer la dynamique négative des deux premières épreuves de l'année lors desquelles il s'est fait sortir lors du round 2.Le Brésilien Italo Ferreira, touché à une cheville, est remplacé par le Californien Nat Young. L'ancien du World Tour, Glyndyn Ringrose (44 ans), a lui créé la sensation en remportant les trials de la compétition et obtient donc une belle wild card. Le Brésilien Samuel Pupo a obtenu la deuxième.Les séries du premier tourHeat 1: Matt Wilkinson (AUS), Mick Fanning (AUS), Jadson Andre (BRA)Heat 2: Owen Wright (AUS), Miguel Pupo (BRA), Ezekiel Lau (HAW)Heat 3: Gabriel Medina (BRA), Stuart Kennedy (AUS), Leonardo Fioravanti (ITA)Heat 4: Jordy Smith (ZAF), Kanoa Igarashi (USA), Nat Young (USA)Heat 5: Kolohe Andino (USA), Jack Freestone (AUS), Samuel Pupo (BRA)Heat 6: John John Florence (HAW), Jeremy Flores (FRA), Glyndyn Ringrose (AUS)Heat 7: Adriano de Souza (BRA), Caio Ibelli (BRA), Joan Duru (FRA)Heat 8: Kelly Slater (USA), Josh Kerr (AUS), Ian Gouveia (BRA)Heat 9: Michel Bourez (PYF), Connor O'Leary (AUS), Ethan Ewing (AUS)Heat 10: Joel Parkinson (AUS), Adrian Buchan (AUS), Frederico Morais (PRT)Heat 11: Filipe Toledo (BRA), Conner Coffin (USA), Bede Durbidge (AUS)Heat 12: Julian Wilson (AUS), Sebastian Zietz (HAW), Wiggolly Dantas (BRA)Chez les fillesDeux surfeuses sont actuellement en tête du classement général. Stephanie Gilmore et Sally Fitzgibbons (récente gagnante à Margaret River) se partagent la première place avec le même nombre de points, 16 500. La championne du monde 2016 Tyler Wright est en embuscade, troisième avec 13 200 points.Johanne Defay, grâce à une demi-finale sur la première étape, est actuellement 6e avec 9 800 points et arrive à Bells sur une vague qu'elle apprécie. Pauline Ado, dans le dur en ce début de saison, sera à la recherche d'un bon résultat afin de grappiller des points précieux.Les séries du premier tour fémininHeat 1: Courtney Conlogue (USA), Sage Erickson (USA), Coco Ho (HAW)Heat 2: Carissa Moore (HAW), Nikki Van Dijk (AUS), Bronte Macaulay (AUS)Heat 3: Tyler Wright (AUS), Laura Enever (AUS), Ella Williams (NZL)Heat 4: Stephanie Gilmore (AUS), Keely Andrew (AUS), Isabella Nichols (AUS)Heat 5: Sally Fitzgibbons (AUS), Lakey Peterson (USA), Pauline Ado (FRA)Heat 6: Johanne Defay (FRA), Tatiana Weston-Webb (HAW), Silvana Lima (BRA)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages