Surf - CT - Maui - Trois prétendantes pour la couronne mondiale

L'Equipe.fr
L’Equipe

Seules Carissa Moore (1re du CT), Lakey Peterson (2e) et Caroline Marks (3e) peuvent encore prétendre au titre de championne du monde 2019 lors de la dernière manche de la saison, le lululemon Maui Pro, à Hawaï, (25 novembre-6 décembre).Moore favorite malgré le suspenseAprès avoir laissé passer sa chance de soulever sa quatrième couronne mondiale au Portugal, Carissa Moore a, une nouvelle fois, l'opportunité d'être sacrée à Honolua Bay, à l'occasion du lululemon Maui Pro. Avec 3475 points d'avance sur Lakey Peterson et 5190 sur Caroline Marks, ses deux seules rivales pour le titre, l'Hawaiienne aura son destin entre ses mains. Victorieuse à J-Bay et à Hossegor,Carissa Moore sacrée championne du monde si... - Elle remporte le lululemon Maui Pro - Elle finit 2e et que Peterson ne s'impose pas- Elle termine 3e, Peterson ne se hisse pas en finale, Marks ne gagne pas.Peterson pour un premier sacre ?Depuis 1997 et le quatrième (et dernier) titre de Lisa Andersen, aucune Américaine (cela ne prend pas en compte les Hawaiiennes) n'a glané le précieux sésame. Courtney Conlogue, 2e en 2016, et Lakey Peterson, 2e en 2018, sont celles qui s'en sont le plus approché. Peterson, native de Santa Barbara (Californie), est de nouveau deuxième avant d'entamer la dernière étape de la saison. Plus proche que jamais de son rêve, elle a également remporté deux étapes (Margaret River et le Surf Ranch) en 2019. Mais ses deux neuvièmes places de début de saison, sur la Gold Coast et à Bali, l'ont distancée de Moore. Elle sera, elle aussi, maître de son destin : en cas de victoire, elle s'offrira le premier sacre mondial de sa carrière.Lakey Peterson sacrée championne du monde si... - Elle gagne la compétition- Elle finit 2e, Moore n'atteint pas la finale, Marks ne gagne pas.- Elle termine 3e, Moore ne se qualifie pas pour les demies et Marks ne gagne pas. Dans ce cas, une dernière série serait surfée entre elle et Moore pour déterminer la championne du monde.Marks, de rookie de l'année au titre ?Pour sa deuxième véritable saison sur le circuit professionnel et à seulement 17 ans, Caroline Marks a montré qu'elle avait le cran et le talent pour rejoindre Layne Beachley ou Wendy Botha au panthéon des surfeuses sacrées championne du monde. Cette saison, elle a frappé un gros coup d'entrée en s'adjugeant le Quiksilver Pro Gold Coast. Il y a environ un mois, au Portugal, elle a rattrapé un peu de son retard sur ses deux principales concurrentes en s'imposant à Peniche. Si Caroline Marks est la moins bien classée des trois prétendantes, elle jouera pleinement sa chance à Maui. En s'adjugeant la couronne mondiale, la Floridienne deviendrait la plus jeune championne du monde de l'histoire.Très proches depuis quelques années, Peterson et Marks partagent le même entraîneur : Mike Parsons. Au Portugal, les deux surfeuses s'étaient affrontées en finale. La plus jeune l'avait emporté assez largement sous les yeux de leur coach commun.Caroline Marks sacrée championne du monde si... - Elle remporte l'épreuve, Moore ne va pas en finale.- Elle finit 2e, Moore n'atteint pas les demies, Peterson n'atteint pas la finale. Dans ce cas, une dernière série serait surfée entre elle et Moore pour déterminer la championne du monde.Johanne Defay, pour l'honneurÉcartée de la course au titre et déjà assurée d'être sur le Championship Tour la saison prochaine et de participer aux Jeux Olympiques de Tokyo, Johanne Defay aborde ce lululemon Maui Pro sans véritable pression. Finaliste au Surf Ranch et demi-finaliste en France, la Réunionnaise n'a pas encore goûté à la victoire cette saison. Historiquement, son meilleur résultat à Hawaii reste deux quarts de finale en 2014 et en 2018. Atteindra-t-elle les demi-finales à Maui pour la première fois de sa carrière ?Johanne Defay, une surfeuse physique

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi