Surf - CT - Surf : pas de Français sur le circuit pro masculin 2022 ?

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Avec la retraite de Jérémy Florès et le non-maintien de Michel Bourez, le circuit pro masculin 2022 ne devrait compter aucun Français. Explications. Sauf miracle, il n'y aura pas de Français sur le circuit pro masculin en 2022, ce qui serait une première depuis 2006. Jérémy Florès a pris sa retraite sportive début août après 15 ans de carrière et Michel Bourez vient de rater l'occasion de se maintenir. Le Tahitien, qui n'a pas fini parmi les 22 meilleurs du CT 2021, était depuis septembre engagé dans la jungle des Challenger Series pour tenter de se requalifier. lire aussi Florès, jeune retraité : « Comme un soulagement » Après un démarrage très poussif à Huntington et Ericeira, l'optimisme est revenu dans le camp du Polynésien grâce à sa finale arrachée mi-octobre lors du Pro France à Hossegor. Remis en selle, il ne lui restait plus qu'à assurer un bon résultat à Haleiwa, spot mythique du North Shore d'Oahu à Hawaii où il a déjà gagné deux fois (2008 et 2013), pour valider son ticket. Quivront a encore un mince espoir Mais Bourez s'est incliné dès son entrée en lice lors du 2e tour. Lui qui était dans l'élite depuis la saison 2009 reste donc à quai. À 36 ans, le Spartan n'en fait pas un drame, et pour plusieurs raisons. Il arrive en fin de carrière et il supporte de moins en moins d'être éloigné de sa famille à courir les compétitions. Et il n'a plus qu'un objectif dans sa tête avant de raccrocher : participer aux JO de Paris, puisque l'épreuve de surf aura lieu chez lui à Tahiti, sur le spot de Teahupoo. Cette tournée de quatre Challenger Series était l'occasion pour d'autres Français de décrocher le Graal, mais ils n'ont pas été à la hauteur. Maxime Huscenot, Jorgann Couzinet et Kauli Vaast ont, eux aussi, été éliminés dès le 2e tour à Haleiwa. Le seul qui puisse encore y croire un tant soit peu est Charly Quivront. Le surfeur originaire de Royan s'est qualifié pour les 8es de finale et il lui faut remporter la compétition tout en espérant que certains rivaux à la montée disparaissent rapidement. Ado et Fierro veulent rejoindre Defay Dans le tableau féminin, Pauline Ado et Vahiné Fierro sont en lice au round 2 (8es de finale) et visent une qualification pour le CT 2022 afin de rejoindre Johanne Defay. Elles étaient avant cette quatrième et dernière manche des Challenger Series respectivement 11e et 6e au classement. Seules les six premières accéderont au circuit pro, qui débutera le 29 janvier 2022 avec le Pro Pipeline.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles