Surf - Disparition - Le surfeur John Shimooka est mort

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

L'Hawaiien John Shimooka est mort ce lundi à Sydney. Il était un des meilleurs surfeurs du circuit pro dans les années 90. Quelques heures avant l '« homme volant » Vince Reffet, le monde de la glisse et des sports extrêmes a perdu une autre (belle) âme célèbre : John Shimooka. L'Hawaiien n'était certes pas le surfeur le plus connu mais il a fait partie des meilleurs surfeurs de l'élite pendant une décennie, de la fin des années 80 à celle des années 90. Et il était extrêmement apprécié par ses pairs. Shimooka a été retrouvé mort à son domicile, à l'âge de 51 ans. Les causes de son décès sont pour l'instant inconnues. Surnommé « Shmoo », John Shimooka est né à Hawaii le 9 novembre 1969. Il entamé une carrière pro en 1988, laquelle s'est achevée en 1999. Il a atteint la 19e place mondiale en 1995, son meilleur classement sur le WCT. Cette année-là, il s'était hissé jusqu'en finale de l'épreuve de Bells Beach. Il avait été dominé par son grand ami Sunny Garcia, champion du monde en 2000 mais hospitalisé en avril 2019 après une sérieuse dépression... Shimooka a remporté une épreuve, c'était en 1989 en Floride, l'Aloe Up Cup, en battant Dave Macaulay en finale.

Après sa carrière pro, l'Hawaiien a embrassé plusieurs métiers, tout en restant proche du milieu du surf. Il a été commentateur, manageur de Jordy Smith à la fin des années 2000, entraîneur de Keanu Asing, gourou dans le Jiu-Jitsu (il était ceinture noire) et dernièrement directeur général des partenariats pour le surf en Australie, chez lui en Nouvelle-Galles du Sud.