Surf - Justine Dupont et les riders du Freeride World Tour surfent en Suisse

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

En marge de la grande finale de l'Xtreme Verbier, la surfeuse de gros Justine Dupont a partagé une session mémorable avec les riders français du Freeride World Tour dans une piscine à vagues au milieu des montagnes suisses. Ce samedi, Justine Dupont était à Verbier, en Suisse. La surfeuse de gros était invitée par les organisateurs du Freeride World Tour pour assister à la dernière manche de la saison, la grande finale de l'Xtreme Verbier. Le matin, elle est montée avec sa planche de snow à 3000 m d'altitude pour pour le « Face Check », soit la reconnaissance du Bec des Rosses par les riders du FWT. Une visualisation importante avant la compétition qui devrait avoir lieu finalement mardi matin après avoir été prévue initialement ce week-end. Après avoir passé la matinée avec les freeriders et dévalé quelques pistes dans la poudreuse, la Française - qui vit désormais à Nazaré - a retrouvé « son » élément naturel l'après-midi à surfer lors d'une session quelque peu improbable au milieu des montagnes. Elle a passé plus d'une heure dans l'eau (à 8 degrés) avec les Français Marion Haerty, Victor De Le Rue, Maël Ollivier et Camille Armand. En fin de session, des vagues à tube ont été lancées et Dupont s'est régalée en prenant quelques barrels avec vue sur les cimes enneigées. Marion Haerty, freerideuse « C'est la Californie en Suisse ! » « C'est rigolo, ça ressemble au surf mais c'est quand même différent de la pratique dans l'océan, a reconnu Justine Dupont. Tu dois t'adapter. Et il y a par exemple l'eau qui est hyper transparente, et aussi la vague arrive dans ton dos d'une manière mécanique. Mais c'est fun car il y a toujours quelqu'un proche de toi. Tu peux le pousser, rigoler. » « C'est génial car je n'ai pas trop le temps d'aller à l'océan et venir ici te permet de surfer un minimum quand tu habites dans le coin et de modifier un peu tes défauts, a confié pour sa part la snowboardeuse Marion Haerty après sa session avec Justine Dupont. ça te fait progresser un poil plus vite je pense. Après, c'est vrai, comme disait Justine, que tu ne vois vraiment pas la vague arriver, tout se passe dans ton dos. Cette piscine à vagues te permet de faire du snowboard le matin et de venir surfer l'après-midi. C'est la Californie en Suisse ! » À quelques kilomètres de Sion, une piscine à vagues vient de voir le jour dans un décor aussi magique que féérique puisque les montagnes et les cols enneigés entourent cette piscine à la technologie WaveGarden qui offre deux bassins, un pour les gauches et un autre pour les droites. L'Alaia Bay ouvrira en mai au public suisse qui n'a pas la chance d'avoir l'océan à proximité.