Surf - Nazaré interdit la pratique du surf pendant 15 jours

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Une semaine après l'énorme houle qui a frappé Nazaré, la ville portugaise a décidé d'interdire l'accès au spot et à la pratique du surf en raison du Covid-19. Une semaine après l'effervescence de la grosse houle qui a frappé son spot de Praia do Norte, Nazaré a pris la décision d'interdire la pratique du surf. Jeudi dernier, plus de dix mille personnes se sont amassées au bord de la falaise pour profiter du spectacle hallucinant des surfeurs de gros, comme Kai Lenny et Justine Dupont, lesquelles ont chevauché des vagues de 20 à 30 mètres. lire aussi Vidéo : les sessions incroyables à Nazaré et Belharra Sauf que cette énorme affluence n'a pas été vue d'un bon oeil par la mairie, qui n'a toutefois pas su, pu ou voulu réguler le flot de spectateurs. Et comme le Portugal voit ces jours-ci une forte augmentation des cas de contamination au Covid-19, la ville de Nazaré, via la Capitainerie du port, a décidé de prendre des mesures drastiques, soit d'interdire non seulement l'accès au spot de Praia do Norte mais aussi la pratique du free surf, dont le tow-in.

Cette interdiction est partie pour durer au moins quinze jours, avant une réévaluation de la situation. Heureusement, pour les surfeurs de gros du coin, comme la Française Justine Dupont, les prévisions pour les quinze prochains jours ne sont pas bonnes. Après ce délai de quinze jours, il sera intéressant de voir ce que la ville de Nazaré prend comme dispositions si la situation sanitaire ne s'arrange pas. Une nouvelle période d'interdiction est tout à fait possible, quand bien même la World Surf League propose de lancer sa compétition, le Nazaré Tow Surfing Challenge, dont la waiting period a débuté le 2 novembre (fin le 31 mars). Dans ce cas, elle pourrait se dérouler à huis clos, avec uniquement retransmission sur le web.