Surf - Pro France - Maxime Huscenot et Joan Duru passent le 1er tour du Quiksilver Pro France

·2 min de lecture

Le Quiksilver Pro France a enfin été lancé ce mardi midi à Hossegor. Maxime Huscenot, Joan Duru et Marco Mignot se sont brillamment qualifiés pour le 2e tour. Après avoir bouclé le 1er tour du Roxy Pro, le Pro France a lancé le Quik Pro sur le spot des Culs Nus, et sous un soleil radieux. La petite gauche a bien fonctionné même si elle a eu tendance à casser près du bord. lire aussi L'actu du surf Premier Français en lice, Marco Mignot a frappé fort d'entrée. Le wildcard a remporté la première série en seulement trois vagues prises. Après un 5,07, il a scoré un 7,17 puis un 7,90. Avec un total de 15,07, Mignot devance le pensionnaire du CT Matthew McGillivray (13,33), qualifié, et Billy Stairmand (12,37) et Sheldon Simkus (9,03), tous deux éliminés. La série 4 avait des accents tricolores avec Maxime Huscenot, Tristan Guilbaud et Justin Becret. Seul le premier cité - très actif avec onze vagues au compteur - s'est qualifié (12,96), en compagnie d'Alex Ribeiro (12,06). Duru assure, Vaast déçoit Sur les coups de 17 h, le vrai local de l'étape, Joan Duru, a prouvé qu'il était bien un des boss du spot. Le Landais de Ondres a, comme Mignot, survolé sa série. Grâce à des manoeuvres puissantes et des vagues travaillées jusque sur le sable, Duru a scoré un 6,50 d'entrée puis un 6,70 (total 13,20), finissant leader de sa série devant le Brésilien Jesse Mendes (10,87), lui aussi qualifié. Au rang des éliminés précoces, on trouve le Breton Gaspard Larsonneur, le Guadeloupéen Charly Martin et le Tahitien Kauli Vaast. Ce dernier, en confiance après sa victoire sur ce même spot des Culs Nus il y a semaine lors de l'Open de France, espérait faire une grosse perf. Il lui reste Haleiwa pour performer.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles