Surveillance : le FC Metz perd la face

SO FOOT
So Foot

Terminé les fouilles au corps. Dans un futur proche, les supporters seront plus que jamais épiés à distance. Visages et émotions seront analysés, puis en fonction du profil des suspects, ils seront confrontés à une base de données qui permettra de refouler tout contrevenant. Alain Damasio aurait pu en faire un roman, mais le FC Metz l'a devancé en testant à plusieurs reprises la reconnaissance faciale, car celle-ci permettrait de pallier un contrôle humain aléatoire et difficile à mettre en place. Mais après ces révélations étonnantes, de nombreux supporters ont vivement exprimé leur mécontentement sur les réseaux sociaux. Ce qui a poussé le club à se justifier de manière aussi maladroite que brinquebalante, prouvant au passage que l'expérimentation de cette technologie pose de nombreux problèmes.

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi