Svante Pääbo, le nouveau Prix Nobel de médecine qui a contribué au décodage du génome des Néandertaliens

© José Luis Cereijido/EFE/SIPA

Vous ne connaissiez peut-être pas son nom mais je suis sûr que les résultats qu’il a obtenus et ont fait sa renommée mondiale ne vous sont pas inconnus. Sa dernière belle découverte : un fragment d'os d'une jeune fille de 13 ans, découverte dans une grotte des montages de l'Altaï, qui, selon son ADN, s'avère être une hybride entre un père Dénisovien et une mère Néandertal, espèces cousines d'Homo Sapiens aujourd'hui disparue.

Svante Pääbo est en effet le scientifique qui a largement contribué au décodage du génome des Néandertaliens et permis d’avancer qu’ils avaient mélangé leurs gènes avec nos ancêtres Sapiens. Nous sommes là pour en témoigner : aujourd’hui encore, de 1 à 3 % du génome des populations mélanésiennes, européennes et asiatiques est la conséquence de cette ascendance néandertalienne.

Svante Pääbo a reçu un prix scientifique prestigieux, le Körber European Science Prize , pour la qualité et l’impact de ses travaux qui bouleversent notre compréhension de l’histoire évolutive des humains actuels et de celle de certains taxons humains du passé. L’occasion de décrypter ses principales avancées.

Retour dans les années 1980. La génétique a, certes, progressé, mais le décryptage du génome des humains de la préhistoire n’est encore que science-fiction. Des scientifiques américains explorent le potentiel des analyses génétiques fondées sur l’ADN mitochondrial . Transmis des mères à leur enfants via leurs ovules, c’est un outil pour comprendre l’histoire évolutive des hu...


Lire la suite sur LeJDD