Tänak ne redoute pas une lutte intestine avec Neuville

Basile Davoine

En choisissant de rejoindre Hyundai, . Néanmoins, l'Estonien ne craint pas de voir une rivalité malsaine s'installer en interne en 2020. Depuis 2017, Neuville était le numéro un indiscutable du constructeur sud-coréen, mais la dynamique va changer avec l'arrivée du Champion du monde en titre à ses côtés.

Lire aussi :

Katsuta participera à huit rallyes WRC en 2020

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Tänak a-t-il le sentiment de débarquer dans ce qui pourrait lui sembler être l'équipe de Neuville ? "En fait, Andrea [Adamo, le directeur de Hyundai] m'a invité à rejoindre son équipe, donc je peux dire que je vais dans l'équipe d'Adamo !" répond l'ex-pilote Toyota. "Au bout du compte, nous les pilotes sommes là pour faire le boulot. C'est une nouvelle année et nous repartons d'une feuille blanche. Personne n'a marqué de points et nous allons tous nous battre pour notre propre championnat ainsi que pour le championnat constructeurs, c'est aussi simple que ça. Je ne vois aucun problème."

"Pour ma part, je suis confiant quant au fait que nous serons très forts avec Thierry. Je suis certain qu'il y aura une grosse bagarre [interne], mais tant que la lutte n'a lieu que dans les spéciales, je ne vois aucun problème. Si c'est le cas, normalement ça devrait marcher : si vous avez un coéquipier solide, il vous rend plus fort. Je connais Thierry et je pousserai l'équipe pour le développement de la voiture. Ce sera une saison passionnante."

L'Estonien est également revenu sur son choix de se lancer un nouveau défi alors qu'il vient de décrocher son premier titre mondial avec Toyota. "C'est toujours plus facile de rester là où l'on est, mais j'ai une énorme motivation pour continuer à attaquer", promet-il. "Je ne peux pas rester sur un titre, je dois en avoir plus. Tout au long de l'année, je suis resté en contact avec Adamo et c'est le genre de gars qui aime redoubler d'efforts autant que possible. J'espère que nous vivrons une belle lutte avec toute la motivation dans la bagarre pour le championnat. C'est mon sentiment : c'est l'équipe qu'il faut pour se battre pour le titre."

À lire aussi