Dans la tête de Philippe Clement

·1 min de lecture

La vingtaine à peine entamée, Dieumerci Ndongala est debout, en pleine nuit, dans un parking d'Esch-sur-Azette. C'est le début des années 2010, le créatif ailier congolais a quitté Liège et l'académie Robert Louis-Dreyfus du Standard depuis quelques mois à peine pour rejoindre le Luxembourg, et, sur conseil de son nouveau coach, il n'est plus seulement footballeur, mais aussi gardien de parking. Ce qui lui offre deux cadeaux : une cure d'humilité et une prise de conscience. Interrogé un jour par Sport/Foot Magazine, il expliquera : "Je devais me lever à 4h30 du matin pour commencer une heure plus tard. Quand je terminais mon service, je filais au foot. C'était très dur. J'ai tenu ce rythme pendant six mois avant d'arrêter. Ce n'était pas un job difficile en soi, mais Sébastien Grandjean, mon entraîneur, voulait simplement me faire comprendre qu'avec le talent que j'avais, je ne pouvais pas me plaindre et qu'il fallait que…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles