Têtes de série, wild-cards... Que signifient ces termes entendus à Roland-Garros ?

© MARTIN BUREAU / AFP

Ils sont souvent mentionnés par des numéros ou des abréviations dans les tableaux. Les têtes de série, les qualifiés (Q), les wild-cards (WC) et les lucky losers (LL) font partie de ces termes incontournables des tournois de tennis, et Roland-Garros ne déroge pas à la règle. Ces mots précis désignent le statut particulier d'une joueuse ou d'un joueur inscrit. D'autres joueurs sont également autorisés à participer à l’événement grâce à leur classement protégé. Europe 1 vous détaille ces termes spécifiques que les curieux et les amoureux du tennis entendent chaque année à Roland-Garros.

Comment sont désignées les têtes de série

Les 32 joueurs les mieux classés bénéficient d'un avantage notable : ils sont "têtes de série", c'est-à-dire qu'ils ne peuvent pas s'affronter dès les premiers tours du tournoi. Leur nom est suivi d'un numéro dans les tableaux, et à Roland-Garros, leur hiérarchie est uniquement déterminée par leur classement mondial. C'est pourquoi logiquement le numéro un mondial Novak Djokovic  aura le numéro 1.

Au moment du tirage au sort, ces participants sont donc protégés. Les quatre premières têtes de série sont placées chacune dans l'une des quatre parties de tableau afin qu'elles ne puissent pas se rencontrer avant les demi-finales. Les deux premières sont elles d'un côté et de l'autre pour ne pouvoir s'affronter qu'en finale. Par exemple, Rafael Nadal et Roger Federer se sont disputés le titre à plusieurs reprises porte d'Auteuil alors qu'ils bénéficiaient d...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles