Le tacle de l’Euro – Équipe de France, le règne des boules puantes

·1 min de lecture
L'équipe de France après l'élimination contre la Suisse.
L'équipe de France après l'élimination contre la Suisse.

En 1965, alors qu?il était en ballottage favorable face à François Mitterrand, le général de Gaulle devait faire face à des conseillers qui lui suppliaient d?utiliser la photo du candidat socialiste avec le maréchal Pétain. « On ne fait pas campagne avec des boules puantes [?] Ceux qui lancent ces boules puantes finissent par sentir plus mauvais que ceux qui les reçoivent », tance le grand homme. Les époques ont bien changé. Après l?élimination de la France en huitième de finale de l?Euro 2020 contre la Suisse (3-3, 5-4 t.a.b), des informations sensibles sur la vie du groupe ont fuité. Le robinet ? à boules puantes et non plus à buts ? est ouvert. Le but ? Raconter la vérité sur un collectif non soudé et des dissensions graves.

Ainsi, Antoine Griezmann aurait très mal vécu le retour en grâce (sportive et marketing) de Karim Benzema ? irréprochable durant la compétition. Varane, Pavard et Pogba auraient eu des mots pendant la deuxième période de France-Suisse, apprend-on dans un article du Parisien. Puis vient la fameuse confrontation entre Véronique Rabiot, la mère d?Adrien, et le clan Pogba et Mbappé. Au c?ur des critiques, bien sûr, Didier Deschamps. Quand la base tangue, c?est le général que l?on accuse. Et les comparaisons fusent : le groupe vivait mieux, beaucoup mieux, en 2018 où les joueurs s?amusaient, se vannaient et s?aimaient. Vaste blague : un groupe ne vit jamais bien et l?amour inconditionnel entre les ego surdimensionnés n?existe pas.

À LIRE A [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles