Le tacle de l’Euro – Et si l’échec des Bleus était une chance ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Noël Le Graët sur le banc lors de France-Suisse.
Noël Le Graët sur le banc lors de France-Suisse.

Réélu à la tête de la FFF pour un troisième mandat consécutif, Noël Le Graët n'est pas du genre à bousculer l'ordre établi. Son duo avec Didier Deschamps a permis de ressouder le football tricolore, mais l'élimination surprise des Bleus contre la Suisse en huitième de finale de l'Euro 2020 l'atteste, tout comme les résultats décevants chez les jeunes et les féminines : un changement de cap est nécessaire.

Pour Thibaud Leplat, philosophe du football et interrogé par Le Point, les succès de Griezmann & cie masquent depuis plusieurs années une « décadence générale » du ballon rond français, qui se berce d?illusions avec la finale de l?Euro 2016 et la victoire en Coupe du monde, il y a trois ans. « Jusqu?à présent, cette équipe était l?arbre qui cachait la forêt. Knysna était une chute morale. Là, c?est une chute sportive. Pourtant, c?est l?une des meilleures sélections que l?on ait pu voir dans notre histoire. »

L'échec des hommes de Didier Deschamps à l'Euro suit une tendance générale sur l'ensemble des sélections : un vivier considérable de talents qui n'est pas exploité au maximum. Les Espoirs ont été éliminés dès les quarts de finale de leur Euro, l'équipe olympique a du mal à réunir 18 joueurs et l'équipe de France féminine continue d'être dirigée par Corinne Diacre, dont les résultats et les méthodes laissent sceptiques les observateurs.

À LIRE AUSSI« Mbappé responsable de l'élimination ? C'est hypocrite ! »

Thibaud Leplat affirme qu'il est temps de se [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles