Le tacle de l’Euro – L’Italie sacrée : le collectif starisé

·1 min de lecture
Les joueurs italiens fêtent leur victoire à Rome.
Les joueurs italiens fêtent leur victoire à Rome.

Le ciel est tombé sur la tête des Anglais dimanche soir. Les pénaltys ratés de Rashford, Sancho et Saka ont prolongé la malédiction du pays inventeur du football qui reste sur 55 années sans titre majeur. Gareth Southgate avait tout misé sur ce tournoi organisé quasiment à domicile : un bloc défensif compact et des individualités comme Kane et Sterling pour faire la différence. Problème, quand les deux stars des Trois Lions ne sont pas inspirées, la machine s?enraye et l?équipe se retrouve sans solution. Tout le contraire de l?Italie, victorieuse grâce à son projet de jeu et à sa volonté de ne pas compter seulement sur des exploits personnels.

Le jeu prend le pas sur le « je », à l?image d?une équipe qui s?adapte en toutes circonstances. Roberto Mancini a su fédérer son groupe autour d?un projet, une envie de construire sur la durée et non pas sur un unique tournoi, comme le prouve la série de 34 matchs d?invincibilité, en cours. « C?est surtout le fait d?avoir forgé cet état d?esprit remarquable, expliquait l?entraîneur de la Nazionale en conférence de presse après le sacre italien. Cela montre que ce sont vraiment de bons gars, ils ont vraiment créé quelque chose. Ils ont beaucoup de respect les uns pour les autres. » La vie de groupe si chère à Didier Deschamps a été parfaitement observée par les Italiens, qui ont su se reconstruire après la piteuse élimination en barrages de la Coupe du monde 2018, face à la Suède. Trois ans, voici le temps qu?il a fall [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles