Le tacle du lundi – Le crime commis contre la Coupe de France

·1 min de lecture
Monaco-Rumilly, un choc de Coupe de France suivi par... 2 millions de téléspectateurs.
Monaco-Rumilly, un choc de Coupe de France suivi par... 2 millions de téléspectateurs.

Alors que la Ligue 1 n'a pas encore livré son verdict ? Lille et le PSG se disputeront le titre lors d'une dernière journée exceptionnelle ?, que Didier Deschamps va donner sa liste de 26 joueurs qui iront à l'Euro, une finale aura lieu ce mercredi dans un relatif anonymat. La Coupe de France, la doyenne des compétitions françaises, plus de cent ans au compteur, se jouera donc entre deux journées de championnat, un mercredi.

On pensait le pire atteint en 2018 quand la rencontre entre le PSG et les Herbiers s'était déroulée le mardi 8 mai (heureusement férié). Avec le football français, même quand on touche le fond, on creuse encore. Voilà donc un choc (PSG/Monaco) relégué en milieu de semaine comme un match en retard de Ligue 1. On arguera un problème de calendrier (finalement la suppression de la Coupe de la Ligue ne servait pas à grand-chose) : entre une saison qui a commencé légèrement en retard à cause du Covid, les matchs de Coupe d'Europe et l'Euro 2021 qui approche, difficile de faire une petite place à cette rencontre. Argument fallacieux : ce match en pleine semaine peut pénaliser le PSG pour le titre, Monaco pour la Ligue des champions. Éthiquement parlant, on a fait mieux. La finale d'une compétition populaire et diffusée en clair doit être sanctuarisée. Un samedi soir en première partie de soirée pour attirer le plus de téléspectateurs possible.

À LIRE AUSSILe tacle du lundi ? Requiem pour la Coupe de France

Jeudi dernier, la rencontre entre Rumil [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles