Le tacle du lundi – Le mirage d’une Ligue 1 à 18 clubs

Par Florent Barraco
·1 min de lecture
La Ligue 1 file sur Canal+ avant un éventuel appel d'offres de tous les dangers.
La Ligue 1 file sur Canal+ avant un éventuel appel d'offres de tous les dangers.

Tout est bien qui finit presque bien. La Ligue 1 est sauvée. Moyennant un chèque immédiat de 200 millions d'euros, Canal+ a acquis l'ensemble des droits de la Ligue 1 et 80 % de la Ligue 2. L'écran noir et la faillite des clubs sont évités. Ouf. Cependant, tout n'est pas tout rose. Cette arrivée de liquidités ne compensera pas la diminution sensible (- 50 %) des droits télé? que les présidents, obnubilés par le milliard de Mediapro, avaient déjà dépensés. Surtout, un nouvel appel d'offres devrait voir le jour cet été aux conditions du marché, c'est-à-dire à celles de Canal+.

Dans son interview tonitruante au Figaro en janvier dernier, Maxime Saada, le président de la chaîne cryptée, exigeait que la Ligue 1 se réforme, évoquant le mirage du passage à 18 clubs. Le même refrain depuis 10 ans. La France a connu un championnat à 18 pendant cinq ans (1997-2002) et aucun club français n'a remporté de Coupe d'Europe ? une seule présence en finale? L'Angleterre, l'Italie ou l'Espagne connaissent des succès retentissants avec 20 clubs dans leur première division. Une Ligue 1 resserrée à 18 clubs ne ferait pas progresser le niveau technique global, ne rendrait pas moins frileux les entraîneurs de notre championnat et n'empêcherait en aucun cas l'exode des meilleurs joueurs. Ce système, très méprisant pour les petits clubs, ferait même baisser les droits : moins de matchs, moins d'argent.

À LIRE AUSSILe tacle du lundi ? Ligue 1 : le triomphe de Canal+

Pour être plus « ba [...] Lire la suite