Le tacle du lundi – Requiem pour la Coupe de France

Par Florent Barraco
·1 min de lecture
Neymar avec la Coupe de France.
Neymar avec la Coupe de France.

C'est une vieille dame. Centenaire. Une compétition qui a connu des dizaines de crises. Le Covid-19, qui s'attaque aux séniors, aura-t-il raison de la Coupe de France, 104 ans au compteur ? La Fédération française de football a présenté la semaine passée son plan pour sauver l'édition 2020-2021 non sans quelques accommodations avec l'ADN de la plus belle des épreuves : professionnels et amateurs ne se retrouveront qu'en 16es de finale, si tout va bien. D'ici là, les pros s'affronteront entre eux ? au secours, la Coupe de la Ligue revient ! ? et les amateurs joueront de leurs côtés dans des sortes de poules régionales. Mais promis, il s'agit de « sanctuariser » la Coupe de France si des mesures de confinement étaient mises en place par le gouvernement.

« Sanctuariser », le mot fera sourire tant les instances du football français ont marché sur cette compétition depuis de nombreuses années. Trop populaire et trop dangereuse pour les clubs professionnels. L'entreprise de démolition a commencé lorsque les rencontres n'ont plus été jouées le week-end ? à l'exception des 32es de finale. Noyée en pleine semaine, la Coupe de France a perdu de sa saveur, de son intérêt. Pas étonnant que TF1 ait abandonné les droits d'une compétition qui ne fait plus le plein d'audience ? sauf les 32es et, bien sûr, la finale. Ce rendez-vous familial où l'on supporte David contre Goliath n'a pas vocation à se perdre un mercredi à 18 heures entre deux journées de championnat. Le combl [...] Lire la suite