Tactique : phases arrêtées, relances et supériorité numérique, place au casse-tête danois

À l'image de leur sélectionneur, Kasper Hjulmand, un homme au look d'ingénieur, les Danois présentent un football moderne, utilitaire et séduisant. Tenus en échec (0-0) pour leur entrée en lice face à une Tunisie survoltée au sein d'un Education City Stadium électrique, les Scandinaves sont désormais dans l'obligation de gagner face aux Bleus, samedi. Équipe devenue mascotte du dernier championnat d'Europe grâce à un football emballant, le Danemark est l'un des outsiders les plus attendus et les mieux préparés pour cette Coupe du monde, dont la polyvalence semble être l'un des principaux atouts. Avec huit organisations différentes utilisées en neuf matchs (pour sept victoires) sur l'année 2022, les hommes de Hjulmand disposent de plusieurs manteaux, et il est même chose commune de voir cette bande réjouissante s'articuler de différentes manières selon les…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com