Taffin : "Grosjean était parti pour signer un bon résultat"

Taffin : "Grosjean était parti pour signer un bon résultat"

Le directeur des prestations piste de Renault Sport F1, Rémi Taffin, est convaincu que Romain Grosjean n’aurait pas été loin de terminer le Grand Prix d’Australie dans les points s’il n’avait pas été contraint à l’abandon.

Le Français a dû se retirer au 43ème tour de course alors qu’il occupait la douzième place. Sa Lotus a rencontré un problème avec le moteur de récupération d’énergie cinétique, qui est l’un des éléments qui constituent le propulseur Renault.

"Lotus réalisait une course convenable avant son double abandon. A un moment donné, ses deux pilotes n’étaient pas loin du top 10 et progressaient dans la hiérarchie. Romain était parti pour signer un bon résultat", nous a déclaré Taffin.

"Nous n’avions pas pris le moindre risque avec quoi que ce soit car nous voulions accumuler les kilomètres, mais nous avons malheureusement été victimes de cette panne. Sans cela, rien n’aurait empêché les deux voitures de terminer aux portes du top 10."

Taffin nous a précisé que Renault garderait une approche conservatrice avec Lotus au Grand Prix de Malaisie. La priorité est de rallier l’arrivée pour acquérir de l’expérience et non de rechercher la performance.

"Nous manquons de roulage avec Lotus, nous manquons donc d’expérience et nous ne comprenons pas suffisamment bien la voiture, c’est aussi simple que ça, a-t-il indiqué. Même de notre côté, nous manquons d’expérience avec notre propulseur et, pour être totalement honnête, nous avons rencontré de nombreux problèmes qui sont séquentiels."

"La voiture a été construite tardivement, nous avons eu des soucis avec notre propulseur et la cartographie ainsi que la souplesse de conduite. Et quand la séance débute, l’horloge ne s’arrête pas de tourner pour vous permettre de résoudre vos ennuis."

"La solution est donc très simple : à Sepang, nous roulerons avec les mêmes réglages que nous avions en course en Australie car nous savons qu’ils fonctionnent. Nous voulons juste accumuler les kilomètres. Nous ne souhaitons pas trouver les derniers dixièmes pour gagner de la performance, nous voulons juste rouler."

"Et ce n’est qu’à mesure que nous accumulerons des kilomètres que les chronos tomberont. Il s’agit juste de mettre les choses dans le bon ordre", a-t-il conclu.

Découvrez les girlfriends des pilotes de Formule 1 dans notre galerie en cliquant ici.

Suivez l’actu F1 en temps réel avec F1i sur Facebook et Twitter !

Retrouvez cet article sur F1i.com