«Quand il tape du poing sur la table, les joueurs s'en foutent», coup de tonnerre réclamé à l'OL

Malgré l’arrivée de Laurent Blanc en lieu et place de Peter Bosz, l’OL ne parvient pas à redresser la barre. Les Gones sont neuvièmes de Ligue 1 et restent sur une défaite à domicile contre Strasbourg (1-2). Maintenant que John Textor a repris le club, Jérôme Rothen estime que Jean-Michel Aulas doit se mettre en retrait, même s’il est censé rester aux commandes pour encore au moins trois ans.

L’OL n’y arrive pas. Après le mauvais début de saison, les dirigeants lyonnais ont décidé de se séparer de Peter Bosz. Un départ qui a vu Laurent Blanc arriver sur le banc des Gones, qui lui aussi a du mal à ramener des résultats positifs. À la mi-saison, l’OL est seulement neuvième au classement de Ligue 1, à 17 points de l’OM, troisième. Malgré le rachat du club par John Textor, Jean-Michel Aulas quant à lui est toujours en poste, pour au moins trois ans.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Les derniers mouvements ne donnent pas raison à Jean-Michel Aulas »

Pour Jérôme Rothen, maintenant que le club ne lui appartient plus, l’historique président de l’OL doit passer la main. « Je pense que John Textor doit passer la vitesse supérieure. Il y a eu un accord. Jean-Michel Aulas reste à la tête du groupe OL pendant au moins trois ans. Il peut aussi prolonger derrière. Mais j’ai envie de dire à John Textor que les derniers mouvements ne donnent pas raison à Jean-Michel Aulas. Notamment sur les…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com