Tapis rouge, coups de cœur et vitamines C : la Coupe du monde au jour le jour

© REUTERS/Peter Cziborra

Le coin des Bleus

Kylian Mbappé était là, pas Declan Rice. À trois jours du choc entre la France et l’Angleterre en quart de finale, la star des Bleus a retrouvé l’entraînement collectif dont il avait été dispensé la veille pour du travail en salle. « Rien d'inquiétant », a diagnostiqué Ibrahima Konaté en conférence de presse. Côté anglais, le milieu récupérateur a fait l’impasse sur la séance du jour, malade. Les médias britanniques ont eu de quoi écrire avec Adrien Rabiot qui a expliqué qu’il avait « cette envie d'évoluer en Premier League », un championnat qui « correspond à [ses] qualités ». L’ancien Parisien arrive en fin de contrat à la Juventus Turin et les envoyés spéciaux italiens l’ont souvent relancé sur ce sujet après les matches, l’intéressé s’en souvent avec une phrase toute faite.

Le passage de Rabiot, épatant depuis le début du tournoi, devant les médias a été l’occasion de revenir sur les relations compliquées qu’il entretient avec eux : « Les journalistes, vous êtes assez difficiles à convaincre. J'ai très souvent été critiqué, parfois à tort selon moi. De ce côté-là, c'est une bonne reconnaissance. » Il est aussi revenu sur l’évolution de sa relation ave Didier Deschamps, après le couac de 2018, quand il avait refusé d’être réserviste. « Il s'est passé deux ans où on n'a pas eu de contact du tout. Quand je suis revenu, on a tout de suite discuté et ça s'est très bien passé. De sélection en sélection, la relation s'est améliorée, on a appris à mieux se conn...


Lire la suite sur LeJDD