Tebas critique l'arrêt de la Ligue 1 : "Le football n'est pas plus dangereux que le travail en usine ou la pêche"

Goal.com

Le président de la Liga, Javier Tebas, a critiqué la décision de mettre fin à la saison de Ligue 1 2019-2020, comparant les matchs à huis clos à travailler sur une chaîne de montage ou un bateau de pêche alors que le football espagnol se rapproche d'un retour à la compétition. Le Premier ministre Pedro Sanchez a annoncé mardi que les athlètes professionnels, y compris les footballeurs, pourraient reprendre un entraînement limité dès le 4 mai.

Le Graët : "C'est terminé pour la Ligue 1 et la Ligue 2"

Le retour à l'entraînement est la première étape de ce que Sanchez considère comme un plan en quatre phases, la seconde étant une étape dans l'entraînement dans les centres de performances. La troisième étape, les activités de plein air avec moins de 400 participants peuvent commencer avant la phase finale: un retour à «la nouvelle norme». Avec la déclaration de Sanchez, le gouvernement espagnol a clairement indiqué qu'il pensait que la saison de la Liga pouvait encore être terminée, malgré les récentes annulations de la Ligue 1 et de l'Eredivisie aux Pays-Bas.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Le football professionnel pourrait finir par disparaitre"

Rubiales Tebas
Rubiales Tebas

Javier Tebas a critiqué la décision de la France de mettre fin à leur saison en raison de la pandémie de coronavirus, le président de la Liga ayant déclaré qu'abandonner la saison n'était pas une sage décision économique ou sociale. Au lieu de cela, il dit qu'il veut que la Liga se remette à jouer tout en prenant toutes les précautions nécessaires pour s'assurer que les joueurs et le personnel soient en sécurité et ne risquent pas leur santé.

Ligue 1 : Quel classement après l'arrêt de la saison ?

"Je ne comprends pas pourquoi il serait plus dangereux de jouer au football à huis clos, avec toutes les mesures de précaution, que de travailler sur une chaîne de montage, d'être sur un bateau de pêche en haute mer, etc.", a déclaré Tebas dans un communiqué"Si des secteurs économiques importants ne peuvent pas redémarrer de manière sûre et contrôlée, ils pourraient finir par disparaître. Cela pourrait arriver au football professionnel".

"Dans d'autres pays, les équipes s'entraînent déjà, c'est l'exemple à suivre. En Espagne, le football est un moteur économique important que nous devons réactiver comme beaucoup d'autres. Nous continuons à nous concentrer sur cette réactivation, de manière responsable et en respectant les recommandations de santé, dès que possible", a conclu le président de la Liga. Dans l'état actuel des choses, Barcelone est au sommet de la Liga, conservant une avance de deux points sur son rival, le Real Madrid après 27 matches. Séville et la Real Sociedad occupent actuellement les deux autres places qualificatives en Ligue des champions, avec Getafe, l'Atletico Madrid et Valence à cinq points de la troisième place.

À lire aussi