Tech3 "repart à zéro" après ses premières victoires

Léna Buffa
·3 min de lecture

Hervé Poncharal a connu l'an dernier des émotions parmi les plus fortes de sa carrière, tout du moins dans la catégorie reine. Après deux décennies d'efforts, son équipe a enfin conquis ses premières victoires parmi l'élite, deux succès rapportés par d'abord en Autriche puis au Portugal.

"Soulagé" et aux anges sur le moment, le patron des troupes françaises a aujourd'hui remis les compteurs à zéro malgré l'ampleur de cet accomplissement et la trace qu'il laissera dans l'Histoire de son équipe. Comme chaque année, l'approche de la nouvelle saison marque un nouveau départ et les succès passés n'auront plus aucune valeur dans la lutte qui débutera dans un peu plus d'un mois.

"Franchement, ça ne change pas grand-chose", assure Hervé Poncharal lorsqu'il lui est demandé ce qui sera différent après avoir remporté ces premières victoires. "Je pense que 2020 a été un très bon championnat en général et un très bon championnat pour KTM et pour Tech3, mais nous repartons de zéro."

Lire aussi :

Tech3 et KTM "d'accord à 99%" pour rester unis jusqu'en 2026 La KTM RC16 2021 révélée, Tech3 adopte une livrée orange

"OK, nous avons gagné deux courses, mais nous repartons de zéro. Nous sommes une équipe parmi les 11 sur la grille de départ, je pense que tout le monde a des chances assez similaires. Tout ce que je sais c'est que nous avons la passion, le feu en nous, nous travaillons avec un constructeur incroyable."

"Une équipe indépendante peut se battre pour le championnat"

Assuré d'un soutien total de KTM pour son équipe, Hervé Poncharal n'affiche aucun complexe d'infériorité face au team factory auquel il est lié. Et plus largement, il observe qu'une voie s'est ouverte pour les structures indépendantes : "Je pense que, sur le papier, une équipe indépendante a la possibilité de gagner des courses − ça, nous avons pu le voir l'année dernière − et même de se battre pour le championnat. J'en suis pratiquement sûr."

"La grille est incroyablement compétitive − les motos, les pilotes − et bien malin qui peut dire qui va gagner la première manche et qui sera Champion du monde en 2021 ! Je pense que c'est très ouvert, ça peut être un pilote Ducati, KTM, Yamaha, Suzuki… Pratiquement tout le monde peut gagner des courses et ils sont nombreux à pouvoir gagner le championnat."

Si le responsable français a confiance dans le potentiel de ses RC16, il en a tout autant dans celui de ses pilotes : l'expérimenté , impatient de mettre à profit ce qu'il a appris durant sa première année.

"Nous savons que notre moto a déjà gagné trois courses, c'est un fait. Nous sommes sur la grille de départ, tout repart à zéro et nous sommes tous au même niveau", assure Hervé Poncharal, qui balaye également l'idée selon laquelle ce nouveau statut de team victorieux s'accompagnerait d'une pression supplémentaire.

Lire aussi :

Être chez Tech3 ne limite pas les ambitions de Petrucci Yamaha prend la "responsabilité" du titre perdu par Quartararo

"Nous avons de l'ambition, mais pas plus de pression que quand nous avons commencé 2020. Et je pense même que, quand on a fait ce que nous avons fait en 2020, on a encore moins de pression", affirme-t-il. "Une fois que l'on a obtenu ces résultats, on a un poids en moins sur les épaules. Maintenant, nous repartons de zéro. Et c'est ce que nous adorons dans ce sport, que rien ne soit écrit à l'avance."

Retrouvez la suite des propos d'Hervé Poncharal ici.