Technique et intelligence de jeu : le virage pris par le centre de formation du PSG

Le Paris Saint-Germain manque-t-il d'identité ? Dans l'interview que nous a accordé Luis Fernandez, publiée sur Goal ce vendredi, l'ancien entraîneur du PSG pointe du doigt le centre de formation de la capitale. "L'identité, ça concerne tous les secteurs liés au sportif, explique le consultant pour beIN SPORTS. En particulier, la cellule de recrutement et les fonctions liées aux jeunes. (...) Si des jeunes ne sont pas venus ou sont partis, c'est peut-être qu'on n'a pas eu suffisamment de réflexion pour se dire qu'il y avait des jeunes dans le coin à prendre. Ce sont des questions que je me pose parce que je pense qu'il y a des choses à faire. On a une région et un vivier qui est sûrement le plus important de France."

Pour comprendre les paroles du Français, on a voulu se rendre compte de la stratégie du centre de formation du PSG. Depuis l'arrivée de QSI et de Nasser Al-Khelaïfi, ce dernier a connu du changement. Il y a un an, Jean-François Pien a remplacé Bertrand Reuzeau à la tête de l'académie alors que Carles Romagosa et David Hernandez en ont pris la direction technique. "Il y a eu changement d'hommes, mais pas forcément d'orientation, nous explique Jean-François Pien. Je ne suis pas quelqu'un qui a la prétention d'arriver et de tout changer." Des moyens ont été mis à la disposition des hommes avec un budget de 10 millions d'euros pour le centre de préformation et de formation. 

Une volonté d'harmoniser et d'internationaliser le jeu 

En Île-de-France, le réseau du PSG s'est étendu pour ne plus louper de "cracks". Le club de la capitale compte désormais une quinzaine de "scouts" chargés de détecter les talents dans tout le pays. Dans sa région, c'est Pierre Reynaud, ancien parisien, qui est chargé de mener les détections. Mais Paris ne se concentre pas seulement sur sa région. Une réflexion est actuellement menée au sein du club pour tenter de développer un réseau de recrutement à l'échelle mondiale. Tout en cherchant à devenir le club de référence dans la région parisienne.

Avec Presnel Kimpembe (Beaumont-sur-Oise), Alphonse Areola (Paris), Christopher Nkunku (Lagny-sur-Marne), Adrien Rabiot (Saint-Maurice), Jean-Kevin Augustin (Paris), Alec Georgen (Clamart) ou Lorenzo Callegari (Meudon), qui ont tous participé à au moins un match avec l'équipe professionnelle, les Parisiens ont fait de gros progrès. Sans réussir à effacer la cicatrice du départ de Kingsley Coman à la Juventus en 2014. Ce qui fait croire à certains éducateurs au Camp des Loges qu'il manque peut-être une étape aux jeunes entre la CFA et l'équipe professionnelle. "On ne forme plus des joueurs pour la Ligue 1, mais pour la Ligue des champions", note le directeur du centre de formation. Le PSG cherche ainsi un club satellite pour pouvoir prêter certains de ses talents. Des contacts ont été noués avec quelques clubs aux Pays-Bas et en Belgique, sans accord trouvé pour le moment.

Presnel Kimpembe PSG Nancy

Avec l'arrivée de Carles Romagosa, ancien du FC Barcelone, dans la capitale française il y a deux ans, Paris s'est aussi ouvert à d'autres horizons techniques. À ses côtés, David Hernandez a pour mission de planifier des méthodes d'entraînements de la préformation jusqu'à l'équipe réserve du Paris Saint-Germain. "On souhaite que nos équipes aient le ballon, poursuit Jean-François Pien. Chaque catégorie a des entraînements spécifiques, mais toujours avec la même vision du football. Un football de possession."

Le recrutement de jeunes joueurs s'effectue désormais en mettant l'accent sur deux qualités : la technique et l'intelligence de jeu du joueur. La génération 2000/2001 est d'ailleurs la première à avoir été pensée de la sorte. Ce qui demande forcément du travail physique ensuite. "On souhaite également que nos jeunes pensent au collectif. Une équipe ça se construit ensemble, justifie Jean-François Pien. L'individualité doit tirer le collectif vers le haut." Pour faire comprendre à ces générations l'importance de se sentir uni, le club a mis en place depuis la saison dernière des cours d'histoire du Paris Saint-Germain à son groupe de Youth League. Le directeur du centre de formation doit pourtant encore faire face à quelques difficultés pour convaincre plusieurs jeunes à poursuivre avec le Paris Saint-Germain. Dan-Axel Zagadou, Mamadou Dembele, Fodé Balo-Touré peuvent avoir des exemples de réussite plus haut. À condition d'être patients.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages