Technique - Pourquoi les équipes ont des suspensions différentes

Giorgio Piola
motorsport.com

Malgré le peu d'évolution du Règlement Technique en 2020, n'ont pas caché avoir adopté des solutions parfois innovantes, et surtout très différentes dans le montage et le placement de leurs bras de suspension, des ensembles de direction et d'amortissement. Dans cet article, nous nous penchons en détail sur ce qu'ont fait les équipes, et pourquoi leurs approches se sont avérées si différentes dans le but de trouver le moindre gain en performance.

Ce qu'a fait Mercedes

<span class="copyright">Motorsport.com</span>
Motorsport.com
Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Motorsport.com

Ferrari a été l'équipe la moins proactive du trio de tête sur le plan de l'optimisation du design de sa partie avant, préférant miser sur la continuité et la facilité de réglage, plutôt que de tenter ce qui aurait pu être considéré comme un faux pas.

La suspension avant de la Ferrari SF70H de 2017

La suspension avant de la Ferrari SF70H de 2017 <span class="copyright">Giorgio Piola</span>
La suspension avant de la Ferrari SF70H de 2017 Giorgio Piola

Giorgio Piola

C'est le point de départ du design actuel, l'équipe utilisant un système bien exposé afin de faciliter les changements de réglages.

La suspension avant de la Ferrari SF90 de 2019

La suspension avant de la Ferrari SF90 de 2019 <span class="copyright">Giorgio Piola</span>
La suspension avant de la Ferrari SF90 de 2019 Giorgio Piola

Giorgio Piola

La partie avant de la SF90 est quasiment identique à celle de 2020, mais quelques changements ont tout de même été effectués pour optimiser l'ensemble.

Il semble que Ferrari a jugé que la performance globale de ses suspensions avant était suffisante et qu'il était plus intéressant d'insister sur d'autres zones de la voitures lors des saisons précédentes.

Red Bull essaie un système unique

<span class="copyright">Motorsport.com</span>
Motorsport.com

Motorsport.com

À lire aussi