Teddy Riner en demi-finales du Grand Chelem de Budapest

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Teddy Riner lors de son deuxième combat en +100 kg contre Kokauri (S. Boué/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Vainqueur aux pénalités de l'Azerbaïdjanais Ushangi Kokauri, Teddy Riner disputera la demi-finale des +100 kg, ce dimanche à Budapest.

Une heure après son entrée réussie dans le Grand Chelem de Budapest, ce dimanche, Teddy Riner remontait sur le tatami de la Papp Laszlo Arena pour un quart de finale des +100 kg. Le décuple champion du monde des lourds affrontait Ushangi Kokauri, vice-champion du monde 2018 d'origine géorgienne, désormais Azerbaïdjanais, qu'il avait rencontré une fois (victoire en 8e de finale) lors des Championnats d'Europe 2014 à Montpellier, remportés par le Français.

lire aussi

Teddy Riner : « Je n'ai plus de pression »

Duel face à un Géorgien pour une place en finale

Ce dimanche, Teddy Riner a encore dominé Kokauri, mais aux jeu des pénalités, son rival en écopant trois (à 1'10'' du gong), synonyme de disqualification. Un combat au cours duquel le Français a réussi à prendre l'ascendant sur le kumi-kata (prise de garde), sans parvenir cependant à lancer une attaque vraiment franche. En demi-finales, Teddy Riner sera opposé au Géorgien Gela Zaalishvili, 5e aux Mondiaux en 2021 à Budapest.

En Hongrie, Teddy Riner effectue sa grande rentrée internationale en individuel, un an après les JO à Tokyo (3e en +100 kg, 1er par équipes mixtes). Depuis, le Français n'a combattu qu'au niveau national, dans le cadre des Championnats de France par équipes, avec le PSG judo, le 14 novembre 2021 à Perpignan et le 28 mai dernier à Villebon-sur-Yvette.

lire aussi

Toute l'actualité du judo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles