Teddy Riner en finale du Grand Chelem de Budapest

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Troisième combat, troisième victoire pour Teddy Riner. (S. Boué/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Vainqueur par ippon du Géorgien Gela Zaalishvili, Teddy Riner affrontera en finale, en fin d'après-midi à Budapest, le Néerlandais Jelle Snippe.

Victorieux de ses deux premiers combats (par ippon sur le Brésilien Cesarino et aux pénalités contre l'Azerbaïdjanais Kokauri) en +100 kg, Teddy Riner affrontait, ce dimanche en demi-finales du Grand Chelem de Budapest, le Géorgien Gela Zaalishvili, qu'il avait dominé à Doha en janvier 2021.

lire aussi

Teddy Riner : « Je n'ai plus de pression »

Cette fois, Teddy Riner s'est montré nettement plus offensif d'entrée. Après 33 secondes de combat, il pensait avoir inscrit un ippon (o-soto-gari), comme l'indiquait l'arbitre de tapis, au point de lever les bras avant de s'apercevoir que la table ne valide qu'un waza-ari.

Finales à partir de 17 heures

Le Français est donc resté dans son action, tentant d'enchaîner au sol. Sur sa lancée, le décuple champion du monde continuait d'user son adversaire et enclenchait une nouvelle attaque, de sacrifice (sumi-gaeshi), validée en waza-ari. Cumulé au premier, ça donnait victoire sur ippon, à 2'36'' du terme. Avec ce troisième succès en autant de combats, Teddy Riner se hisse en finale où il affrontera le Néerlandais Jelle Snippe, monté des -100 kg fin 2020.

Ce combat n'aura pas lieu avant 17 heures, heure du début du block final dans la Papp Laszlo Arena de Budapest. En Hongrie, Teddy Riner effectue son grand retour en individuel un an après les JO à Tokyo (3e en +100 kg, 1er par équipes mixtes).

lire aussi

Toute l'actualité du judo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles