Teddy Riner médaillé de bronze aux JO de Tokyo, pas de 3e sacre olympique

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Français a échoué à obtenir un 3e sacre aux Jeux olympiques mais il ramène malgré tout une médaille à la France.

JEUX OLYMPIQUES - Il ne sera pas sur la première marche du podium mais il est malgré tout dessus. Teddy Riner a obtenu le bronze ce vendredi 30 juillet aux Jeux olympiques de Tokyo, une petite consolation après avoir échoué à se qualifier pour la demi-finale.

Double champion olympique en 2012 et 2016, Riner a connu une terrible désillusion avec sa défaite en quart de finale contre le Russe Tamerlan Bashaev. Mais avec le bronze, il ajoute une quatrième médaille à sa collection olympique après ses deux ors et son bronze de 2008 à Pékin.

 “Bien sûr il y a de la frustration, mais je crois qu’aujourd’hui il faut retenir l’âge qui joue beaucoup”, a confié la star du judo français. “Je suis quand même content, ça me fait ma quatrième médaille olympique à 32 ans”, a ajouté Teddy Riner, soulignant à quel point il était “difficile de durer” et de se maintenir au même niveau après des années de compétitions.

Invaincu pendant de longues années, la préparation du Guadeloupéen aux JO a été chaotique, avec notamment deux défaites en 2020 après plus de 150 combats sans revers ou une blessure au genou gauche au mois de février, tenue secrète jusqu’à la semaine dernière et qui l’a empêché de faire du judo pendant deux mois. Il était d’ailleurs allé se reposer en Guadeloupe, deux mois avant le début de la compétition.

La médaille de Teddy Riner est la 13e pour la délégation française à Tokyo et la 7e venue du judo après l’or de Clarisse Agbégnénou, les argents de Sarah-Léonie Cysique, Amandine Buchard et Madeleine Malonga et les bronzes de Romane Dicko et Luka Mkheidze.

À voir également sur Le HuffPost: JO de Tokyo: des athlètes israéliens s’excusent après avoir détruit des lits “anti-sexe” en carton

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles