TEMOIGNAGES. "Les matchs à la télé, ça m’emmerde..." : quand le Covid-19 rend malades les fans de sport

Pierre Godon
·1 min de lecture

"Pas de public. Pas d'ambiance. L'impression de regarder un entraînement, pire, un match de village." Quand on lui demande pourquoi il a arrêté de suivre son équipe, le Stade Rennais, Yoann est impitoyable. "Je n'ai regardé que quelques matchs à la télévision, et encore, d'un œil distrait." Yoann n'est pas du genre à se mettre à soutenir une équipe qui brille après des décennies d'une poisse devenue légendaire. Agé de 41 ans, il a passé une bonne vingtaine en tant qu'abonné. Ça épaissit le cuir. Mais un an de pandémie de Covid-19, un an de huis clos malgré une courte parenthèse avec jauge réduite, a eu raison de sa passion.

"Ça devait être la saison du Stade Rennais, poursuit notre malheureux supporter. Ça faisait des décennies qu'on attendait de jouer la Ligue des champions et on n'a pas pu en profiter. Pas d'avant-match ou d'après-match autour d'une bière à côté du stade, même pas de réunion entre amis à la maison. Juste moi tout seul devant à télé à regarder 22 joueurs dans un stade vide." C'est une vérité générale du supportérisme : quand on est seul avec sa bière, la passion s'émousse. Même le choc au sommet PSG-Lyon du dimanche 21 mars aura un goût éventé à cause de l'absence des 45 000 supporters du Parc des Princes.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.


Le virus de la déprime s'est bien (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi