«Il est temps d'agir» : la colère de Lewis Hamilton après le terme raciste de Nelson Piquet

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Chris Helgren / Reuters
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le monde de la Formule 1 a exprimé sa condamnation du terme raciste utilisé par le triple champion du monde Nelson Piquet pour parler de Lewis Hamilton.

«Concentrons-nous sur le changement des mentalités». Le message, en portugais, a été tweeté mardi par Lewis Hamilton au lendemain de la diffusion d'une interview, enregistrée à l'automne dernier et relayée lundi soir par CNN Brasil , du triple champion du monde brésilien de F1 Nelson Piquet. Interrogé sur l'accident de Max Verstappen lors du Grand Prix de Silverstone, l'an dernier, à la suite d'une passe d'armes avec le pilote britannique, le Brésilien de 69 ans a déclaré : «Le nègre a avancé la voiture et a foncé parce qu'il n'y avait aucun moyen que deux voitures passent dans ce virage». En VO, Nelson Piquet, dont la fille Kelly est en couple avec l'actuel champion du monde, a employé le terme «neguinho», dont l'Urban Dictionary précise que, bien qu'utilisé «pour des noirs et des blancs», il «peut être offensant».

Lewis Hamilton, très impliqué dans la lutte contre le racisme et qui est le seul pilote noir de l'histoire de la F1, a fait part de sa colère : «Ce sont plus que des mots. Ces états d'esprit archaïques doivent changer et n'ont aucune place dans notre sport. J'ai été entouré par ces attitudes et visé toute ma vie. Il y a eu bien assez de temps pour apprendre. Il est temps d'agir.» Peu avant, le septuple champion du monde avait ironisé en citant un tweet demandant «Et si Lewis Hamilton tweetait "c'est qui Nelson Piquet?" puis fermait son compte?», ajoutant : «Imagine».

Lire la suite sur Paris Match

VIDÉO - Harry Roselmack : "J’ai découvert que j’étais noir à 14-15 ans"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles