Tennis : à Wimbledon, la Tunisienne Ons Jabeur devra d’abord vaincre la pression

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C’est le coup d’envoi, ce lundi 27 juin, de Wimbledon, le troisième tournoi du Grand Chelem de l'année. Chez les femmes, Ons Jabeur peut rêver très grand. La joueuse tunisienne aborde le tournoi londonien confiante, forte du meilleur classement de sa carrière, mais méfiante aussi après sa déconvenue lors du dernier Roland-Garros.

Désormais troisième mondiale, victorieuse il y a peu sur le gazon de Berlin du 3eme tournoi de sa carrière, Ons Jabeur figure légitimement parmi les favorites de ce Wimbledon 2022. Comme elle l'avait été du reste avant le dernier Roland-Garros que la Tunisienne avait abordé forte d'un titre décroché à Madrid mais aussi lestée par la pression et le surcroit de matches. Conséquence une brutale élimination au 1er tour à Paris.

« Beaucoup jouer a été éprouvant physiquement et surtout mentalement. En arrivant à Roland-Garros, j’ai vraiment ressenti la pression ; tout le monde attendait de moi un grand résultat, reconnait Ons Jabeur. Je n’étais pas habituée. Jusque-là, j’étais la joueuse invisible qui faisait parfois une bonne performance en Grand chelem. J’ai essayé de tirer les leçons de cette expérience en ne jouant pas trop sur gazon. Juste bien me préparer pour Wimbledon, le grand objectif que je me suis fixée avant même le commencement de la saison. »


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles