Tennis - Le tennis revit à Adélaïde

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Devant 4000 spectateurs, Serena Williams, Rafael Nadal, Novak Djokovic et consorts ont retrouvé vendredi le court pour une exhibition à Adélaïde. L'image du stade d'Adélaïde rempli de 4000 spectateurs a déjà fait le tour du monde. Au-delà des résultats anecdotiques des matches d'exhibition, c'est bien le retour à la vie normale qui a marqué les esprits. Rafael Nadal, Dominic Thiem, Serena Williams, Naomi Osaka, Ash Barty, Simona Halep, Jannik Sinner et Novak Djokovic ont pu enfin communier avec un public. Même le contretemps lors le premier match d'exhibition du « Day at the Drive » n'a pas altéré l'enthousiasme. Le n°1 mondial, touché à une main (ampoule), a dans un premier temps renoncé à disputer sa rencontre face à l'Italien Jannik Sinner, laissant sa place à son compatriote Filip Krajinovic, pour finalement revenir disputer le deuxième set devant 4 000 fans conquis (6-3, 6-3).

« Je suis désolé de ne pas être venu dès le début, a excusé Djokovic, tout juste sorti de quatorzaine. J'avais besoin d'un traitement avec mon kiné, je ne me sentais pas au mieux ces deux derniers jours et je ne savais pas comment cela allait réagir. » Le leader du tennis masculin n'a pas caché sa joie de retrouver un stade plein et une ambiance dont les joueurs étaient privés depuis près d'un an. lire aussi Les joueurs au chômage physique avant l'Open d'Australie Alors qu'elle a emmené sa fille au zoo pour sa première sortie post-quatorzaine, Serena Williams a ensuite affronté la Japonaise Naomi Osaka, pour un succès à l'issue d'un super tie-break (6-2, 2-6, 10/7).

« C'était vraiment super de rejouer devant du public, ça faisait longtemps ! », a lancé l'Espagnol après sa victoire 7-5, 6-4. Sentiment partagé par Serena Williams qui a évoqué la quarantaine : « C'est dément et très dur, mais c'est super bien parce que, ensuite, on peut vivre normalement (...) Ça vaut le coup », a-t-elle déclaré sur CBS. Dans le dernier match de cette journée si particulière, Simona Halep qui a régalé la foule avec un « tweener » (coup entre les jambes) s'est imposée 3-6, 6-1, 10-8 contre Ash Barty. Et tous les protagonistes ont pu s'offrir de belles accolades.