Tennis - Affaire Peng Shuai - La Chine accuse la WTA de « politisation du sport » avec l'affaire Peng Shuai

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La Chine a réagi ce jeudi à la décision de la WTA de suspendre ses tournois dans le pays en soutien à Peng Shuai. Pékin refuse « toute politisation du sport ». La réaction officielle de la Chine à la décision de la WTA de suspendre les tournois dans le pays en soutien à Peng Shuai n'a pas tardé. « Nous sommes fermement opposés à toute politisation du sport », a indiqué jeudi devant la presse un porte-parole de la diplomatie chinoise, Wang Wenbin. lire aussi Steve Simon (président de la WTA) droit dans ses bottes Mercredi, Steve Simon, le patron de la WTA, a mis sa menace à exécution en décidant de suspendre tous les tournois en Chine. « Je ne vois pas comment je pourrais demander à mes joueuses d'aller jouer là-bas alors que Peng Shuai n'est pas autorisée à communiquer librement et a apparemment subi des pressions pour contredire ses accusations sur des violences sexuelles », a-t-il expliqué dans un communiqué. Simon a enregistré de nombreux soutiens dans sa démarche. Billie Jean King et Martina Navratilova, anciennes numéro 1 mondiales, ont salué cette décision. Tout comme Novak Djokovic, actuellement engagé avec la Serbie en Coupe Davis. lire aussi Djokovic : « Je soutiens la décision de la WTA » lire aussi Toutes les infos sur l'affaire Peng Shuai

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles