Tennis - Affaire Peng Shuai - L'Union Européenne demande « des preuves vérifiables » concernant la liberté de mouvement de Peng Shuai

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'Union Européenne a demandé aux autorités chinoises des « preuves vérifiables » de la liberté de mouvement de la joueuse Peng Shuai. Le week-end dernier, Peng Shuai est réapparue dans un restaurant de Pékin et lors d'un tournoi de tennis organisé dans la capitale chinoise, selon des vidéos publiées par des médias officiels. Dimanche, elle a aussi dialogué par visioconférence avec Thomas Bach, le président du Comité international olympique (CIO). lire aussi Toutes les infos sur l'affaire Peng Shuai Malgré cela, l'Union Européenne « demande toujours au gouvernement chinois de fournir des preuves indépendantes et vérifiables de son bien-être et du lieu où elle se trouve, a écrit Nabila Massrali, porte-parole de la diplomatie de l'UE. Nous espérons qu'elle pourra bientôt reprendre ses activités sportives et non sportives normales. » « Nous avons vu les propos attribués à Peng Shuai et les images de son apparition publique. Cependant, les informations sur les allégations d'abus et sur le fait qu'elle n'a pas été vue depuis deux semaines, restent très inquiétantes, poursuit la porte-parole. Nous ne sommes pas en mesure de commenter les allégations elles-mêmes, mais nous demandons instamment une enquête complète et transparente. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles