Tennis - Affaire Peng Shuai - Peng Shuai réapparaît en public lors d'un tournoi de tennis à Pékin

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que le monde du tennis demande des nouvelles de Peng Shuai depuis plusieurs joueurs, la joueuse, au coeur d'une controverse après avoir accusé de viol un haut dignitaire chinois, a été vue dimanche en public à Pékin lors d'un tournoi de tennis juniors. Samedi à Pékin, Peng Shuai est réapparue pour la première fois en public depuis qu'elle a formulé des accusations de viol contre un haut dirigeant chinois, le 2 novembre dernier. Des photos de la joueuse de 35 ans ont été publiées dimanche sur le compte officiel Weibo du China Open en marge du Fila Kids Junio Tennis Challenger Finals, un tournoi disputé à Pékin. Peng Shuai apparaît en veste bleue marine et pantalon de survêtement blanc.

Pour la WTA, ces éléments sont toujours « insuffisants » Cette « apparition » est une nouvelle étape en réponse à la campagne internationale pour demander des nouvelles de la joueuse, invisible et injoignable depuis le début du mois et la publication de ses accusations à l'encontre de l'ancien vice-premier ministre Zhang Gaoli, immédiatement censurées en Chine. Dans un premier temps, un communiqué avait été publié puis des photos et enfin une vidéo samedi pour tenter de répondre aux demandes grandissantes, dans le monde du tennis et au niveau diplomatique, d'informations rassurantes sur son état de santé. Via un porte-parole s'exprimant auprès de l'agence Reuters, la WTA a fait savoir que ces éléments étaient toujours « insuffisants ». La veille, après la diffusion de la vidéo filmée dans un restaurant, Steve Simon, le président du circuit féminin, avait affirmé : « Bien qu'il soit positif de la voir, la lumière n'est pas apportée sur le fait de savoir si elle est libre, capable de prendre ses propres décisions sans coercition ou influence extérieure. » Le communiqué concluait : « Notre relation avec la Chine est à un carrefour », rappelant la volonté de la WTA de ne plus se rendre en Chine tant que la situation de Peng Shuai ne serait pas éclaircie.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles