Tennis - Andy Murray rêve encore à une demi-finale en Grand Chelem

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans une interview accordée à Eurosport, en marge de l'exhibition d'Abu Dhabi, Andy Murray explique qu'il espère revivre un « conte de fées » dans un tournoi du Grand Chelem. Andy Murray a beau avoir 34 ans, une hanche en métal, et pointer seulement au 134e rang mondial, il n'a rien perdu de l'extraordinaire détermination qui a fait de lui un numéro 1 mondial (fin 2016) au nez et à la barbe du trio Federer-Nadal-Djokovic. Dans une interview accordée à Eurosport, en marge de l'exhibition d'Abu Dhabi, l'Écossais dévoile les ambitions qui l'animent à l'orée de la saison 2022. « Je veux simplement tirer le meilleur de moi-même et voir jusqu'où je peux aller pendant qu'il en est encore temps, affirme-t-il. J'ai parlé avec de nombreux anciens joueurs et beaucoup m'ont dit : "Quand c'est fini, rien ne peut remplacer ça. Donc, joue aussi longtemps que tu pourras." Je connais pas mal de joueurs qui regrettent de ne pas avoir continué. Beaucoup de gens sont venus me voir en me disant : "C'est une source d'inspiration que tu continues d'essayer et de te battre." Je pense que c'est quelque chose que j'ai en moi et qui restera toujours quand j'arrêterai de jouer. » Andy Murray « Mon plus grand objectif, c'est de revivre une épopée en Grand Chelem, d'aller jusqu'en quarts de finale ou en demies » À Abu Dhabi, Murray a dominé Rafael Nadal (6-3, 7-5) et inquiété Andrey Rublev (défaite 6-4, 7-6). À l'US Open, il avait livré un match fantastique contre Stefanos Tsitsipas, où il ne s'était incliné qu'en cinq manches, après avoir mené deux sets à un. En fin de saison, il a battu deux membres du top 10, Hubert Hurkacz (à Vienne) et Jannik Sinner (à Stockholm).

Pour l'année prochaine, il rêve tout simplement à un « conte de fées » : « Mon plus grand objectif, c'est de revivre une épopée en Grand Chelem, d'aller jusqu'en quarts de finale, ou en demies, avoue-t-il. Comme un conte de fées où tout le monde se demanderait : "Peut-il le refaire ? Est-ce vraiment possible ?" » J'ai toujours fonctionné comme ça. J'aime quand les gens pensent que je ne devrais pas faire ci ou ça. Ou que c'est impossible que j'y arrive. Cela me motive beaucoup. » Andy Murray « Je crois que le vaccin est sans danger et qu'il est efficace. C'est pour ça que je serais étonné que Novak (Djokovic) n'aille pas en Australie pour cette raison-là » Murray s'est aussi fixé des objectifs chiffrés : dépasser le total de 700 matches gagnés sur le circuit (il en a remporté 691 jusqu'à présent) et atteindre la barre des 50 titres (ne lui en manque que quatre). Sa position sur la vaccination anti-covid ne sera pas un obstacle à ses rêves puisqu'il a franchi le pas sans difficulté : « Je crois que le vaccin est sans danger et qu'il est efficace, conclut-il. C'est pour ça que je serais étonné que Novak (Djokovic) n'aille pas en Australie pour cette raison-là. Mais on voit bien par son discours qu'il est toujours très réticent (à se faire vacciner). Donc, si j'apprenais demain qu'il renonce finalement à y aller, je ne serais pas si surpris que ça. » lire aussi Brady forfait pour l'Open d'Australie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles