Tennis : Après Melbourne et Roland-Garros, Nadal évoque le Grand Chelem annuel !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Bien qu’il ne soit pas dans la forme physique de sa carrière en raison de ses douleurs au pied qui l’ont obligé à jouer sous infiltrations pendant l’annuelle quinzaine parisienne, Rafael Nadal n’a pas totalement écarté de sa tête l’idée de réaliser un Grand Chelem après ses sacres à l’Open d’Australie et à Roland-Garros comme il l’a fait savoir ces dernières heures.

Alors qu’il vient de souffler sa 36ème bougie le 3 juin dernier, Rafael Nadal a réalisé un véritable exploit en remportant son 14ème Roland-Garros dimanche dernier grâce à sa victoire en finale face à Casper Ruud (6-3, 6-3, 6-0). Et pas seulement parce qu’il est sorti une nouvelle fois victorieux de l’Open de France, mais aussi en raison de ses douleurs au pied qui l’ont obligé à jouer cette quinzaine à Paris sous infiltrations. Un traitement qui fait débat depuis quelques jours et notamment dans le monde du cyclisme avec Thibaut Pinot et Guillaume Martin qui n’ont pas manqué de noter les différences médiatiques concernant l’exploit de Nadal et les critiques au niveau du dopage dans le monde du vélo. Cependant, tout ne tourne pas autour de cette polémique et Rafael Nadal est déjà concentré sur la deuxième partie de la saison. Après avoir été sacré à la fois vainqueur de l’Open d’Australie en janvier dernier et à Roland-Garros en ce début de mois de juin, Rafael Nadal est prêt à relever les prochains défis des tournois de Grand Chelem que sont Wimbledon et l’US Open fin juin et en septembre prochain. Néanmoins, Nadal…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles