Tennis - ATP - Adélaïde - Gaël Monfils qualifié pour la finale d'Adélaïde : « Perfectible sur plein de choses »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·4 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Thanasi Kokkinakis
    Thanasi Kokkinakis
    Joueur de tennis australien
  • Gaël Monfils
    Gaël Monfils
    Joueur de tennis français

Heureux d'être en finale à Adélaïde pour son premier tournoi de l'année, Gaël Monfils estime qu'il a encore pas mal de choses à travailler malgré sa belle victoire en demies face à Thanasi Kokkinakis (7-5, 6-0). Avide de bien faire, il espère être moins tendu en début de finale, dimanche. « Commencer l'année comme ça par une finale, c'est le scénario idéal ?
Je suis content. On s'est bien entraîné et forcément avoir une finale tout de suite à jouer au début de l'année, c'est vraiment cool. Prendre un titre d'entrée, ce serait vraiment bien. Vous disiez vouloir ''bien jouer tout de suite'' avant de lancer ce tournoi, ces résultats prouvent que vous avez atteint cet objectif et que vous êtes bien dans votre jeu d'entrée ?
Je ne sais pas si je suis bien dans mon jeu mais je suis bien en jambes. Un peu comme j'aime, je me sens bien. Après j'ai pas mal de choses sur lesquelles je dois évoluer. Après le match, je suis allé m'entraîner une vingtaine de minutes parce que je suis perfectible sur plein, plein de choses encore. Ce soir (samedi), c'était peut-être mon plus mauvais match de la semaine. J'étais vraiment tendu, j'ai fait beaucoup de fautes, j'ai plein de choses à changer encore donc j'espère monter en puissance progressivement. lire aussi Monfils en finale à Adélaïde

Vous aviez un pourcentage faible de premières balles dans le premier set (55%), ça fait partie des choses à travailler ?
J'ai raté aussi beaucoup de coups droits. Mais j'ai voulu servir un peu plus fort aujourd'hui (samedi). Il reste plein de choses perfectibles. Je n'ai pas fait un super match. J'ai fait un match solide, pour gagner mais je n'ai pas fait un super match. Le but, c'est de monter en puissance, c'est ce qui est le plus important, pour être en forme pour l'Open d'Australie (17-30 janvier). On a senti à un moment que vous vouliez prendre du plaisir, même sur certains coups manqués comme ce smash de revers, vous recherchiez cela ?
Je me suis relâché. Je savais qu'il fallait que j'arrive à me relâcher. C'est pour ça qu'on joue, pour des moments comme ça, jouer de bons matches avec un bon public. J'étais vraiment tendu au début et j'ai essayé de me relâcher au maximum. Ce smash de revers, je l'ai réussi hier (vendredi) et j'ai voulu tenter un petit truc en faisant plus simple mais ça n'a pas marché. lire aussi Le tableau du tournoi Gaël Monfils « Je suis content mais j'espère avoir plus qu'une finale cette année » Vous parlez de tension en début de rencontre, d'où vient-elle ?
Parce que je veux bien faire, je travaille bien et quand tu travailles bien, tu veux encore mieux faire. Ça te met un peu plus de pression parce que tu sais que tu as bien travaillé et de temps en temps quand tu veux trop bien faire, tu te tends et j'espère que demain (dimanche en finale) j'arriverai à ne pas trop me tendre. Quand on se sent bien, on a envie de tout de suite avoir des résultats et ça peut te mettre en conditions un peu plus stressantes et c'est pour ça qu'il faut arriver à se relâcher le plus rapidement possible. Vous la voyez comment cette finale face à Karen Khachanov ?
Ça va être dur. Karen est un adversaire coriace. En début d'année, on s'est entraîné ensemble plusieurs fois et on a eu de beaux combats. J'espère juste bien débuter le match, pas forcément comme aujourd'hui où j'avais l'impression de batailler un peu. Je dois vite lui montrer que je suis un roc. C'est la 18e saison de suite où vous jouez au moins une finale, ce genre de série signifie quoi pour vous ?
Ça veut dire que ça fait longtemps que je joue au tennis (rires). J'avais eu cette question après Sofia où ça faisait 17 années de suite. Et là, je l'ai fait la première semaine de l'année donc on ne m'en parlera plus (rires). Et on m'en parlera pour la 19e fois l'année prochaine. Je suis content mais j'espère avoir plus qu'une finale cette année. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles