Tennis - ATP - Carlos Moya : « Rafa (Nadal) n'en pouvait plus »

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Carlos Moya, l'entraîneur de Rafael Nadal, forfait pour la suite de la saison, a déclaré samedi à la radio espagnole Onda Cero que le Majorquin ne « pouvait plus » continuer à jouer et que s'arrêter était « la meilleure » décision. Carlos Moya est certain que le choix de son poulain est le bon. Ce vendredi, Rafael Nadal a annoncé sur ses réseaux sociaux qu'il mettait fin à sa saison pour soigner son pied gauche qui le fait souffrir depuis 2005. « La meilleure chose était de s'arrêter, de reposer le pied, et de se rafraîchir la tête et les idées jusqu'en 2022 », a approuvé Carlos Moya dans « El Transistor », une émission de la radio espagnole Onda Cero, tout en ne garantissant pas la guérison d'ici quatre mois de l'homme aux 20 titres en Grand Chelem puisqu'il s'agit d'une blessure dépourvue d'un « diagnostic clair » et d'un « traitement identifié ». Moya a assuré que Nadal « souffrait depuis des mois et arrivait à un point où il n'en pouvait plus ». « Quand on lui a diagnostiqué sa blessure, on l'a informé qu'il ne pourrait plus s'aligner en compétition. Mais on a pu éviter cela en recourant à des semelles et des traitements, a poursuivi le vainqueur de Roland-Garros en 1998. Mais cette année, les choses ont changé lors de nombreuses séances d'entraînement, qu'il n'a pas pu terminer. Nous avons donc décidé de diminuer l'intensité des entraînements pour favoriser les tournois. Or, lors de son dernier match (à Washington, contre Lloyd Harris), il jouait presque en boitant. » lire aussi Forfait pour la fin de saison, Nadal souffre d'une rare blessure au pied gauche « Enchaîner des pépins cette saison ne l'a pas aidé » Carlos Moya a par ailleurs expliqué que Rafael Nadal a pu passer la saison de terre battue sans que sa blessure ne transparaisse trop car cette surface « aide à minimiser l'inconfort », au contraire du dur qui « empire » la situation. Enfin, Moya a affirmé que l'objectif de Majorquin était de retrouver des « sensations dans le pied et dans la tête car enchaîner les pépins cette saison ne l'a pas aidé », entre ses maux au dos à l'Open d'Australie plus les forfaits pour les JO de Tokyo et l'US Open, et donc au Masters à Turin en novembre, sans parler de sa défaite en demi-finales de Roland-Garros contre Novak Djokovic. lire aussi Gilbert Versier, chirurgien orthopédiste : « Si on opère Nadal, il ne pourra plus courir »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles