Tennis - ATP - Cincinnati - Gaël Monfils tombe contre Andrey Rublev à Cincinnati

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Gaël Monfils s'est incliné jeudi en deux manches (7-6 [2], 7-6 [5]) contre Andrey Rublev en huitièmes de finale du Masters 1000 de Cincinnati. Au prochain tour, le Russe affrontera Benoît Paire Gaël Monfils va mieux mais ce n'était pas suffisant pour battre Andrey Rublev en huitièmes de finale du Masters 1000 de Cincinnati, jeudi. Battu 7-6 (2), 7-6 (5) en 1h48, le Français a vécu un drôle de match. Pendant tout le premier set, les deux joueurs ne se sont procuré aucune occasion sur le service adverse et c'est après un tie-break très mal négocié par Monfils que Rublev, tête de série n°4, a pu empocher la manche. Puis la rencontre s'est emballée. lire aussi Le film du match Après avoir gagné le premier jeu du deuxième set, le 22e mondial a demandé un temps mort médical à l'arbitre de chaise, qui lui a répondu d'attendre le changement de côté. Il s'exécute alors et breake son adversaire le jeu suivant pour mener 2-0 puis court vers une poubelle pour vomir. Fou de rage, le 7e mondial s'est plaint d'une simulation pour casser le rythme : « Les sept dernières années, il a fait tout le temps ça ! » Après une explication entre les deux joueurs, ils se sont tapés dans la main. lire aussi Le tableau du Masters 1000 de Cincinnati Un énorme coup droit à 170 km/h Diminué physiquement, Gaël Monfils (34 ans) a choisi d'écourter au maximum les échanges et choisi l'option d'envoyer des missiles en coup droit, dont un à 170 km/h. Les échanges de break et débreak (six lors du deuxième set) s'accumulent. Après avoir mené 5-3, le Français a perdu sa mise en jeu mais l'occasion est venue à 5-4 sur le service adverse où son attaque de coup droit a atterri dans le filet.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

En jouant son va-tout sur chaque frappe (30 coups gagnants pour 42 fautes directes), il a fini par céder sur une septième double faute face à Andrey Rublev, plus régulier, qui rejoint en quarts de finale Benoît Paire (50e), tombeur plus tôt dans la journée de John Isner. lire aussi Les 500 victoires de Gaël Monfils en chiffres

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles