Tennis - ATP - Cincinnati - Gaël Monfils, éliminé en huitièmes à Cincinnati : « Il y a des détails à régler »

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Gaël Monfils s'est incliné en huitièmes de finale à Cincinnati face à Andrey Rublev vendredi. Mais après plusieurs mois sans réussir à enchaîner, le Français estime qu'il monte en puissance. Il en espère encore plus d'ici à l'US Open. « Vous avez été pris de vomissements sur le court dans le deuxième set, que s'est-il passé et à quel point ça vous a pénalisé ?
J'avais un truc dans le ventre que j'ai dû aller vomir, à 2-0 (break en sa faveur) malheureusement. Au début du deuxième, j'avais demandé le docteur pour avoir un médicament. Il faisait chaud, je sentais que ça montait. J'ai vomi tout ce que j'avais mangé depuis ce matin et ça allait beaucoup mieux. La chaleur, on boit beaucoup, il fallait que je vomisse. C'est un fait de jeu. Ça a duré cinq minutes en tout. Ça n'a rien à voir avec la performance du match. lire aussi Monfils s'incline contre Rublev Ce match était un moyen de s'étalonner par rapport à un top 10, quels sont les enseignements à en tirer ?
Je fais un bon match dans l'ensemble. Il y a des choses que je peux mieux faire, comme dans le tie-break du premier où je dois réussir à en mettre un peu plus même si à ce moment-là j'ai déjà un petit coup de barre. Je donnais beaucoup pour le breaker ensuite et je pense que j'enchaînais peut-être trop vite. Je dois prendre plus mon temps. Je me sentais bien, j'étais bien en place au fond du court et je dirigeais les points quand je le souhaitais. Il y a des détails à régler. On vous sent plus solide depuis deux semaines, quel a été le déclic après plusieurs mois marqués par des défaites douloureuses ?
Je perdais tout le temps accroché, 6-4, 7-5, j'avais de temps en temps le break dans le troisième. Je n'y arrivais pas. Il manquait de la confiance, un peu de lâcher-prise. Là, je me retrouve à rejouer comme quand je jouais très bien il y a un an et demi. Il faut garder cette confiance, gagner un ou deux matches contre les cadors pour retrouver cette dynamique. Je m'entraîne comme un fou. Ça tourne progressivement, je suis content. J'espère que ça va tourner encore plus parce que j'espère vraiment encore monter en puissance. » lire aussi Le tableau du Masters 1000 de Cincinnati

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles