Tennis - ATP - Classement - Roger Federer éjecté du top 10 du classement ATP pour la première fois depuis près de cinq ans

·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La star suisse, Roger Federer, pointe au 11e rang du nouveau classement ATP établi lundi et sort du top 10 pour la première fois depuis janvier 2017. Cameron Norrie, lauréat d'Indian Wells, entre dans le top 20 (15e). L'information avait fuité depuis une petite semaine déjà. Depuis que le Polonais Hubert Hurkacz avait obtenu sa qualification pour les huitièmes de finale à Indian Wells précisément, tandis que Roger Feder, absent en Californie, laissait au tapis 480 points. Mais c'est aujourd'hui inscrit au « Journal Officiel », le classement ATP sorti lundi, qui éjecte l'icône, la star du tennis mondial, Roger Federer, du top 10 et le cale désormais au 11e rang ! lire aussi Classement ATP La nouvelle était courue, attendue. En choisissant de mettre les bouts avant l'US Open et de subir une troisième opération au genou droit en dix-huit mois en août dernier, l'homme aux vingt Grands Chelems connaissait la sentence et toute la caravane ATP avec lui. N'empêche, la nouvelle chatouille un peu tout de même. Pensez donc, Roger Federer était apparu dans le top 10 le 20 mai 2002, pour n'en sortir que deux fois, très momentanément, entre juillet et octobre 2002, puis entre le 7 novembre 2016 et le 30 janvier 2017, après qu'il eut dû déjà soigner un genou douloureux. Hors ces quelques semaines à l'ombre, « RF » a squatté le top 10 depuis près de vingt ans quasiment sans interruption. Une performance dantesque, agrémentée de 310 semaines sur le trône de n°1 mondial, une marque seulement surpassée depuis peu par l'actuel « number one », le Serbe Novak Djokovic, qui cumule, lui, 342 semaines en pole, série en cours. 19 matches sur les deux dernières saisons pour Roger Federer Le symbole est donc fort de voir Federer lundi, passer de la 9e à la 11e place et être ainsi bouté du premier rang. Même si l'homme aux 103 titres en simples avait allègrement profité du gel du classement durant la pandémie de Covid-19 pour s'y maintenir artificiellement, ne disputant sur les deux dernières saisons que 19 matches en tout (6 en 2020 et 13 en 2021), pour une demi-finale à l'Open d'Australie 2020 et un quart de finale à Wimbledon l'été dernier comme performances notables. lire aussi Le calendrier ATP Mais au-delà de la symbolique du classement, la nouvelle anime un peu plus les interrogations autour de l'immense champion suisse, qui n'a plus gagné un tournoi depuis Bâle en octobre 2019. À 40 ans, Federer a toujours la foi chevillée au corps, envisage un retour la saison prochaine et aucunement une retraite dorée. Aperçu en béquilles à Boston, lors de la Laver Cup en septembre dernier, il a même dit vouloir en être l'année prochaine ! Mais peut-il retrouver tous ses moyens physiques pour revenir au plus haut en 2022 ? La question demeure en suspens. Et le top 10, toujours mené par Novak Djokovic devant Daniil Medvedev et Stefanos Tsitsipas, est aujourd'hui orphelin de son maestro. Percée remarquable de Norrie Le Polonais Hurkacz, en revanche, y apparaît pour la première fois de sa carrière, passant de la 12e à la 10e place à la faveur de son quart de finale californien. Sans jouer, Rafael Nadal grappille une place (5e) et passe devant Andrey Rublev. Le top 20, lui, accueille, un Britannique fringant : Cameron Norrie. Le vainqueur d'Indian Wells, face au Georgien Nikoloz Basilashvili, fait en effet une percée remarquable, bondit de 11 rangs et se cale à la 15e place mondiale ! Enfin côté français, Gaël Monfils perd une place et s'établit désormais au 19e rang.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles