Tennis - ATP Cup - ATP Cup : Roberto Bautista surclasse Dusan Lajovic et lance l'Espagne

L'Equipe.fr
L’Equipe

Roberto Bautista n'a pas fait de détail face à Dusan Lajovic (7-5, 6-1), dimanche à Sydney. Le 10e mondial permet à l'Espagne de mener 1-0 contre la Serbie avant le choc entre Rafael Nadal et Novak Djokovic, n°1 et 2 mondiaux. L'Espagne ne possède pas seulement le n°1 mondial dans ses rangs, elle dispose aussi du meilleur n°2. Parmi toutes les sélections qui étaient présentes à Brisbane, Perth ou Sydney pour l'ATP Cup, ou même à Madrid en novembre pour la Coupe Davis, aucune ne se peut se targuer d'avoir un deuxième joueur de simple aussi fort que Roberto Bautista. Le garçon, du genre discret, fait peu parler de lui et, il faut l'avouer, n'est pas le plus charismatique du circuit. Mais quel joueur ! Impeccable en phase de poules, il est vrai face à des adversaires largement inférieurs (Metreveli 678e mondial, Roncadelli non classé ATP et Soeda 119e), il a confirmé durant la phase finale contre Coppejans (158e), Kyrgios (29e) et, ce dimanche en finale, Dusan Lajovic, 34e (7-5, 6-1). Le tout sans perdre le moindre set !

Sa victoire face au n°2 serbe s'est dessinée au bout de 50 minutes de jeu. Repris à 3-3 après avoir rapidement mené 3-0, le 10e mondial a violemment accéléré en fin de première manche et inscrit six jeux consécutifs pour mener 7-5, 4-0. Précis au retour, avec une volonté permanente de relancer long et plein centre dans les pieds de Lajovic, « RBA » a rapidement découragé un adversaire branché sur courant alternatif et incapable de tenir les longs rallyes qu'il lui imposait sans cesse. Les encouragements des très nombreux et bruyants fans serbes n'y ont rien changé. Un dernier ace a permis à Bautista de s'imposer en 1 h 37. L'Espagne mène 1-0 avant le choc attendu par tous les fans de tennis entre Rafael Nadal, n°1 mondial, et Novak Djokovic, n°2 mondial. L'Espagnol peut offrir la victoire à la Roja, comme il avait su le faire contre Denis Shapovalov en finale de la Coupe Davis, et le Serbe doit absolument s'imposer pour arracher un double décisif.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi