Tennis - ATP Cup - ATP Cup : Les Belges « envoient » la Grande-Bretagne en quarts de finale

L'Equipe.fr
L’Equipe

Vainqueurs de la Bulgarie (2-1) ce mardi, les Belges permettent aux Anglais de terminer premiers du Groupe C et de filer en quarts de finale de l'ATP Cup. Mal embarqués aux premiers jours de cette ATP Cup, les Britanniques ont finalement coiffé Belges et Bulgares sur le poteau au terme de cette dernière journée du groupe C à Sydney. Victorieuse plus tôt dans la journée de ce mardi de la Moldavie (3-0), la sélection de Tim Henman a ensuite profité du succès du team belge face à la Bulgarie (2-1) pour s'octroyer la première place du groupe et filer en douce en quarts de finale. Les Belges, emmenés par un David Goffin volontaire et percutant face à Grigor Dimitrov derrière un premier set timide (4-6, 6-2, 6-2), ont fini par faire plier la Bulgarie lors du double décisif, remporté par la paire Sander Gillé-Joran Vliegen opposée au tandem Grigor Dimitrov - Alexandar Lazarov (3-6, 6-4, 10-7). Pour les Bulgares, troisièmes et éliminés sur le fil, l'épilogue est rude. Les Belges, eux, deuxièmes du groupe C, espèrent maintenant accrocher l'une des deux places qualificatives pour le top 8 au titre de meilleurs deuxièmes. Une éventualité envisageable au vu de leur match-average positif (6-3). Dans les autres matches du soir, l'Australie, déjà qualifiée, a rendu une troisième copie toute propre en dominant la Grèce sans céder un match (3-0), pour clore cette phase de groupes sur un parfait 9/9. Le clou de ce duel était évidemment le choc entre Nick Kyrgios et Stefanos Tsitsipas. Et les deux joueurs ont souvent régalé l'assistance. Au final, trois jeux décisifs (7-6 [7], [3] 6-7, 7-6 [5]) un Kyrgios fantastique au service (25 aces, 81 % de points gagnés sur sa première balle) et diablement fantasque, auteur notamment d'un « tweener » (coup entre les jambes) sur balle de set et d'un service à la cuillère ! Vainqueur sur un retour long de ligne « punché » en revers, Kyrgios est pourtant passé à deux points de la défaite face à un Tsitsipas sanguin et tendu, qui heurta même son propre père d'un coup de raquette rageur après la perte du premier set en revenant sur sa chaise, prenant au passage la foudre de sa maman descendue fissa des gradins pour réprimander le fils colérique ! Enfin, l'Italie, malgré son succès sans bavure sur les États-Unis (3-0), ne peut plus prétendre à la qualification pour les quarts de finale.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi